/weekend
Navigation

Pourquoi devient-on malade?: démystifier l’origine des maladies

Pourquoi devient-on malade?
Alain Paquette
Photo courtoisie Alain Paquette

Coup d'oeil sur cet article

Chaque maladie a sa cause. C’est du moins ce que l’auteur, Alain Paquette, tente d’expliquer dans son livre. Lui qui a souffert de nombreuses maladies qui brimaient sa qualité de vie, au point d’avoir à demeurer alité pendant plus d’un an, a passé plusieurs années à étudier la source de ses maladies, que même la science ne pouvait expliquer, jusqu’à ce qu’il parvienne à se rétablir.  

<b><i>Pourquoi devient-on malade ?</i></b><br/>
Alain Paquette<br/>
Les Éditions Le Dauphin Blanc<br/>
416 pages
Photo courtoisie
Pourquoi devient-on malade ?
Alain Paquette
Les Éditions Le Dauphin Blanc
416 pages

C’est après avoir frôlé la mort au début des années 2000 que l’auteur a connu un revirement de sa santé en parvenant par lui-même à se rétablir, principalement en changeant son alimentation. 

Lorsque sa santé s’est détériorée, sans raison apparente, il souffrait de troubles cardiaques, de trouble de la glycémie, de douleurs articulaires, d’eczéma, du syndrome de fatigue chronique, du syndrome d’hypersensibilité chimique multiple, de faiblesse osseuse et de cirrhose, pour ne nommer que cela. Il était si malade qu’à 19 ans, il a été contraint d’abandonner ses études en physique. 

« En 2004, [...] j’avais perdu espoir. Il ne semblait exister aucune solution médicale à mes graves problèmes de santé », confie l’auteur Alain Paquette.

Devant l’impuissance du système médical, il décide d’assembler le peu de force qui lui reste pour amorcer des recherches, souhaitant se guérir lui-même. Loin de croire cependant que ce cheminement le mènerait aussi loin.

« J’ai investi 15 années dans l’écriture et le mûrissement de cet ouvrage », souligne l’auteur.

De 2004 à 2008, Alain Paquette choisit de vivre en pleine nature, dormant l’été dans une tente près de la forêt, et l’hiver dans un poulailler converti en chambre, coupant les liens sociaux qui pourraient l’influencer, dont les amis et la famille. En quelques années, il a progressivement recouvré la santé. 

« Je me suis aussi senti rajeuni, plus vivant que jamais, plus éveillé, plus créatif et plus énergique », révèle-t-il.

Les toxines

Les raisons qui peuvent engendrer des maladies sont nombreuses, plusieurs sont évoquées dans ce livre. Parmi celles-ci, on compte les toxines, il y en a partout dans notre environnement. 

Plus le corps accumule des toxines, plus ses facultés s’affaiblissent et ses fonctions deviennent désordonnées. Lorsque nous sommes jeunes, les toxines affectent peu le corps, mais en vieillissant plusieurs maladies surviennent, en lien avec ces toxines, et non en raison de notre génétique, explique l’auteur dans son livre. « La maladie est l’aboutissement d’un mécanisme de compensation du corps envers la dénaturation dont il est victime, très souvent liée à l’accumulation », plaide-t-il.

À titre d’exemple, les aliments cultivés en serres de plastique sont intoxiqués aux émanations de plastique. « C’est le summum de l’intoxication au plastique », estime l’auteur qui ajoute que les émanations du plastique absorbées par les plantes sont très dénaturantes pour le corps humain. Dans son livre, Alain Paquette fait l’analyse d’une foule d’aliments que l’on consomme, dont plusieurs sont nocifs pour notre santé. 

Autres coupables

Outre l’alimentation, on compte plusieurs autres coupables dans notre environnement. Il y a la pollution urbaine, bien entendu, mais la pollution nocive se retrouve même à la campagne. « Les agriculteurs d’aujourd’hui sont d’immenses pollueurs, ils étendent des quantités énormes de pesticides qui, par la suite, s’évaporent et contaminent l’air à des kilomètres à la ronde », fait remarquer l’auteur. 

Il fait également état de la longue liste de matériaux dans nos résidences qui peuvent être toxiques à notre santé. Ce serait le cas de nos toitures faites en bardeaux d’asphalte et de goudron et de nos armoires en mélanine.

Finalement, Alain Paquette montre à quel point notre mode de vie a changé en seulement une génération, ce qui expliquerait plusieurs maladies « nouvelles », dont la fibromyalgie. Même l’eau de pluie est maintenant toxique en raison de la pollution engendrée par l’humanité, et c’est pire pour l’eau de ville. « Le chlore et le fluor sont toxiques et favorisent le dépérissement du corps humain », indique l’auteur. C’est toute notre façon de vivre qui est à revoir si on souhaite être exempts de toute maladie. 


♦ Alain Paquette est aussi l’auteur du livre, Le guide alimentaire rajeunissant.

♦ On peut le suivre sur son site : alainpaquette.com