/sports/football
Navigation

Aaron Rodgers n’ira nulle part... pour le moment

Aaron Rodgers n’ira nulle part... pour le moment
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Même si Aaron Rodgers ne s’est pas présenté aux activités printanières des Packers de Green Bay, le directeur général Brian Gutekunst persiste et signe : il n’échangera pas le quart-arrière. 

• À lire aussi: NFL: trois gros noms sur leur départ

• À lire aussi: «Je ne me sens pas déclassé», dit Pier-Olivier Lestage

C’est ce qu’une source a indiqué au site sportif The Athletic.

Depuis plusieurs semaines déjà, les désirs et les intentions du dernier récipiendaire du titre de joueur par excellence de la NFL font couler beaucoup d’encre. Il semblerait que le vétéran ne souhaite plus être un membre des Packers, à moins que Gutekunst ne soit renvoyé.

Lundi, sur les ondes du réseau ESPN, Rodgers s’est fait demander s’il avait officiellement demandé un échange. Le quart n’a pas donné une réponse directe à la question, mais a laissé entendre que son mécontentement à l’égard de l’organisation est lié uniquement aux individus qui travaillent à la direction des Packers.

«J’adore le personnel d’entraîneurs, j’aime mes coéquipiers et les partisans à Green Bay... C’est une question de philosophie et par rapport aux gens qui font avancer les choses», a notamment dit Rodgers.

Dans les prochains jours, Gutekunst pourrait toutefois changer d’idée. En effet, si les Packers échangent l’athlète de 37 ans après mardi, ils économiseront 16,05 millions $ sur leur masse salariale et se retrouveront avec 21,15 millions $ de pénalité. Le club du Wisconsin devrait composer avec plus de 38 millions $ de pénalité sur sa masse si Rodgers est envoyé sous d’autres cieux avant mercredi.

Toujours selon The Athletic, les Packers seraient uniquement prêts à échanger Rodgers avec la conviction qu’il est vraiment déterminé à ne plus jamais porter leur uniforme. De plus, l’équipe préférerait recevoir une compensation en retour du footballeur, plutôt que de le forcer à prendre sa retraite.

Rodgers est contractuellement tenu de rejoindre l’équipe pour le minicamp qui s’amorcera le 8 juin.