/sports/tennis
Navigation

Internationaux de France: Félix Auger-Aliassime tombe à son tour

Le Québécois s’incline contre Seppi au premier tour des Internationaux de France

Félix Auger-Aliassime en action au tournoi de Madrid en mai dernier.
Photo d’archives, AFP Félix Auger-Aliassime en action au tournoi de Madrid en mai dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Félix Auger-Aliassime savait qu’il devait être sur ses gardes contre Andreas Seppi, son adversaire au premier tour à Roland-Garros. Toutefois, ce ne fut pas suffisant.

• À lire aussi - Roland-Garros: Andreescu surprise par Zidansek

Auger-Aliassime a été éliminé du tournoi du Grand Chelem mardi après une défaite de 3-6, 6-7 (8), 6-4 et 4-6 contre Seppi, 98e joueur mondial. Il est toujours à la recherche d’une première victoire en carrière dans le tableau principal à Roland-Garros (0-2). 

« Ce fut une journée difficile pour moi, a indiqué Auger-Aliassime au réseau TSN. Ma performance est difficile à expliquer. Je ne me sens pas bien avec moi-même pour le moment. 

« C’est difficile à accepter parce que ça allait bien à l’entraînement. J’ai connu un mauvais départ. J’ai raté trop de chances à la deuxième manche et ce fut la même chose lors de la quatrième. J’aurais pu mieux faire. C’est très frustrant. »

Pour ce match, le Québécois jouait devant son mentor Toni Nadal. Ce dernier était assis avec Fred Fontang dans la première rangée pour observer l’action. 

Le 20e favori a échappé un match qui était à sa portée. Une défaite qui pourrait plomber sa confiance alors qu’il affrontait un adversaire qui n’avait pas remporté un duel en 2021. 

Après avoir perdu la première manche en raison de son jeu erratique au service, il a manqué d’opportunisme lors de la deuxième. 

Par contre, on ne peut pas dire qu’il n’a pas essayé d’avoir le dernier mot sur Seppi. Il a fait preuve de caractère et de résilience. Auger-Aliassime a sauvé cinq balles de manche pour forcer le bris d’égalité.

Un bris déterminant

C’est à ce moment que le match s’est joué. À un certain moment, Auger-Aliassime menait 5-2 avec du jeu solide. Cette avance a fondu comme neige au soleil avec des fautes directes et quelques bons coups de Seppi. Au final, il a perdu le bris d’égalité au compte de 10-8 et la deuxième manche.  

Il a maintenant perdu 8 de ses 11 bris d’égalité depuis le début de l’année. Une statistique peu reluisante lorsqu’on aspire au top 10 mondial et à un titre du Grand Chelem. 

Puis, l’athlète de 20 ans a eu un regain de vie à la troisième manche en surmontant un déficit de 4-2. Cependant, Auger-Aliassime n’a pas été en mesure de poursuivre cette séquence intéressante pendant la quatrième pour s’avouer vaincu devant son rival âgé de 37 ans. 

Auger-Aliassime a été l’artisan de son propre malheur avec un total de 60 fautes directes. Au service, il a présenté un taux de 67 % (95/141) avec sa première balle. Toutefois, il a converti ce résultat en 66 jeux gagnants (69 %). Seppi a été plus efficace que lui à ce chapitre avec un taux de 72 %.

Place au gazon

Après cette autre sortie de tournoi rapide, Auger-Aliassime devrait prendre quelques journées de congé afin de prendre un certain recul. 

Sa saison sur terre battue n’a pas été fructueuse avec quatre éliminations au premier tour. La confiance n’est pas au rendez-vous et on le constate dans son jeu. 

Quelle est la suite des choses pour lui ? Dès la semaine prochaine, il prendra la direction de l’Allemagne afin de participer à deux tournois sur gazon : celui de Stuttgart (8 au 13 juin) en premier puis celui de Halle (14 au 20 juin). 

Avant le tournoi de Wimbledon, il est prévu qu’Auger-Aliassime prenne une semaine de congé. Il va se concentrer sur ses séances à l’entraînement au lieu d’enchaîner les tournois en Angleterre. 


Le Canada n’a plus qu’une seule représentante en simple dans le tournoi : Leylah Annie Fernandez. Elle disputera son match de deuxième tour mercredi. Elle affrontera l’Américaine Madison Keys, 23e favorite du tournoi.

À VOIR AUSSI...