/sports/racing
Navigation

Lance Stroll heureux de retrouver Bakou

Lance Stroll heureux de retrouver Bakou
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Monaco et l’Azerbaïdjan: si ces deux Grands Prix de Formule 1 sont disputés sur des circuits urbains, un monde de différences les sépare. 

• À lire aussi: Le milliardaire Stroll liquide des Ferrari, un yacht et un penthouse

• À lire aussi: Ce qu’il faut retenir du Grand Prix de Monaco

Le Québécois Lance Stroll est bien placé pour en parler. Avant cette année, il ne comptait aucun top 10 en carrière dans les rues monégasques, tandis qu’il a récolté des points chaque fois qu’il a couru à Bakou.

C’est d’ailleurs dans la capitale de l’ancienne république soviétique que Stroll a décroché son premier podium en carrière. En 2017, âgé de 18 ans seulement, il avait terminé troisième, étant dépassé de justesse par quelques centimètres par Valtteri Bottas au fil d’arrivée.

Les deux années suivantes, il avait conclu aux huitième et neuvième échelons. En 2020, la pandémie de COVID-19 avait forcé l’annulation de l’épreuve.

«Bakou est un lieu de souvenirs particuliers pour moi, c'est ici que j'ai décroché mon premier podium en Formule 1, s’est-il remémoré, selon un communiqué de l’écurie Aston Martin. C'est un circuit complexe, car il combine des sections à fond avec des virages serrés dans le secteur intermédiaire, ce qui rend la marge d'erreur minuscule.»

Dépassements possibles

C’est précisément là que les deux circuits urbains se distinguent. Si Monaco est un tracé sinueux montrant de loin la vitesse moyenne la plus basse du championnat, Bakou propose inversement la plus longue ligne droite du calendrier, à 2,2 km. À titre comparatif, le circuit complet à Monaco fait 3,34 km. Ainsi, les dépassements seront beaucoup plus nombreux à Bakou.

«Après Monaco, nous voyageons vers un autre circuit urbain, Bakou, mais c'est un défi très différent, a confirmé Sebastian Vettel, coéquipier de Stroll. Vous pouvez dépasser à Bakou, et la dégradation des pneus est beaucoup plus un facteur. Donc même si [les qualifications] demeurent importantes, trouver un bon équilibre entre les secteurs techniques et les sections à grande vitesse, tout en appliquant une stratégie de course solide, sera la clé d'un bon résultat.»

Aston Martin souhaite par ailleurs consolider sa cinquième place au classement des constructeurs, qu’elle a obtenue avec une récolte de 14 points à Monaco, notamment grâce à la cinquième position de Vettel au drapeau à damiers.

Le début de saison n’a toutefois pas été facile pour la marque anglaise, qui a été particulièrement handicapée par les changements de règlements mineurs mis en place lors de la saison morte.

«Nous progressons continuellement avec notre [voiture] et nous comptons continuer sur notre lancée amorcée à Monaco», a dit Stroll, visiblement optimiste.