/news/education
Navigation

Abandon du masque pour la rentrée: des parents sceptiques

Coup d'oeil sur cet article

Le plan du gouvernement pour une rentrée scolaire automnale normale au secondaire et au primaire réjouit certains parents même si certains sont sceptiques et pensent qu’il est un peu tôt pour considérer l’abandon du masque. 

• À lire aussi: Une rentrée sans masques ni bulles-classes au primaire et au secondaire

Les élèves du secondaire sont encore plus contents.

Les adolescents se réjouissent à l'idée de vivre une rentrée automnale sans masque, sans distanciation et sans les classes-bulles.

Plusieurs ont aussi hâte au retour des activités parascolaires, qu'ils considèrent comme un élément essentiel à leur cheminement.

Pour y arriver, Québec insiste: la couverture vaccinale des 12-17 ans devra être d'au moins 75% à temps pour la rentrée, un sacrifice auquel de nombreux jeunes se disent prêts à se prêter.

Le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke encourage les parents à faire la démarche avec leurs adolescents.

Pour ceux où ce ne sera pas possible, un plan sera déployé avec le transport en autobus pour s’assurer que chaque élève qui le désire ait accès à la vaccination.

De son côté, le Syndicat de l’enseignement de l’Estrie dit que ce retour à la normalité nécessitera des services éducatifs et des mesures de soutien additionnelles pour les élèves vulnérables qui accusent un retard pédagogique.

Si les saines habitudes d'hygiène doivent être maintenues à l'automne pour assurer la sécurité des élèves et du personnel, le gouvernement promet d'investir massivement pendant l'été dans l'entretien et la rénovation des équipements de ventilation des écoles.