/sports/hockey/canadien
Navigation

Série Jets contre Canadien : à qui l’avantage?

Les deux clubs croisent le fer, ce soir, dans le premier match de la finale de la division Nord

Coup d'oeil sur cet article

WINNIPEG  |  Depuis quelques jours, deux théories s’affrontent pour prédire qui aura l’avantage dans ce premier match : les Jets, au repos depuis leur match du 24 mai, ou le Canadien, qui aura l’occasion de surfer sur son erre d’aller du premier tour?

• À lire aussi: Price contre Hellebuyck

• À lire aussi: Corey Perry a la bénédiction de John Tavares

• À lire aussi: Recherché pour vol de série

Évidemment, aucun entraîneur n’a voulu trop se mouiller à quelques heures du premier choc entre les deux équipes. En fait, chacun d’eux a pratiquement vanté la situation de l’adversaire.

« Ils auront l’avantage tôt dans le match en raison du niveau d’émotion dans lequel ils sont. Pour nous, il sera important d’être patients, le temps que l’on retrouve notre momentum », a indiqué Paul Maurice.

À en croire l’entraîneur-chef des Jets, le Canadien aura l’occasion de dicter le rythme. C’est toujours ce qu’une équipe cherche à faire dès ses premières présences sur la glace, mais il semble que ce sera encore plus avantageux dans le cas présent.

Toutefois, Dominique Ducharme a soutenu que ça ne voulait rien dire. Pour illustrer son propos, il a cité en exemple deux moments marquants de la saison de son équipe.

« Quand on a eu notre semaine de repos en raison de la COVID, on est revenu fort lors des deux premiers matchs. Même si ça faisait longtemps qu’on n’avait pas patiné. Ce fut la même chose lors de notre premier match contre les Leafs (le Canadien avait eu 8 jours de congé) », a expliqué l’entraîneur du Canadien.

Le travail de Danault reconnu

Lentement, mais sûrement, la réputation de Phillip Danault fait son chemin à travers la LNH. Au moment de tracer le bilan de sa saison, Auston Matthews a reconnu que l’attaquant du Canadien l’avait beaucoup embêté lors du premier tour.

«C'est un très bon joueur. Ce qu’il fait sur la glace est très sous-estimé. Chaque fois que j’ai joué contre lui, il a été difficile à affronter», a soutenu la vedette des Maple Leafs.

Au même moment, Mark Scheifele se préparait à avoir le Québécois dans les pattes tout au long de la série.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

«Il travaille dur, il est fort, il patine bien et il excelle dans les mises en jeu. Contre lui, tu dois t’assurer de faire les bonnes choses partout sur la patinoire, a déclaré l’attaquant des Jets. Ce sera un défi difficile. Il a fait tout un boulot contre les Maple Leafs.»

Créer le chaos 

D’ailleurs, les membres des deux formations ne s’attendent pas à des festivals offensifs.

«Ce sera une série très difficile. Nous sommes deux équipes qui jouent bien défensivement. Les deux gardiens arrêtent la rondelle quand ils la voient, a analysé Marthieu Perreault. On est à l’aise de jouer dans un match 1-0 ou 2-1. L’équipe qui sera la plus déterminée va gagner la série.»

Avec Carey Price et Connor Hellebuyck devant le filet, le contraire serait surprenant. Et les buts qui seront marqués risquent de ne pas être très jolis.

« Le Canadien aime envoyer la rondelle au filet et y diriger de la circulation. De notre côté, ce sera la même chose. L’échec-avant des deux équipes va tenter de créer le chaos en zone offensive», a déclaré Maurice.

Encore une fois, ce soir, Dominique Ducharme n’apportera aucun changement à sa formation. Le Canadien a précisé qu’Artturi Lehkonen avait obtenu le feu vert pour revenir au jeu, mais qu’on préférait «lui donner un peu plus de temps. » 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.