/news/coronavirus
Navigation

La Gaspésie et les Îles restent en jaune

Coup d'oeil sur cet article

Des élus madelinots demandent au gouvernement provincial de corriger le palier d’alerte de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, qui resteront en jaune encore au moins une semaine, malgré leurs situations épidémiologiques favorables.

• À lire aussi: La Côte-Nord entrera en zone verte lundi

Malgré ce que certains peuvent croire, le territoire de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine n'a pas été oublié lors de la conférence de mardi, estime le Dr Yv Bonnier-Viger, directeur régional de santé publique. C’est plutôt l'annulation d'une réunion entre les directions de santé publique nationale et régionale qui a engendré cette décision, a-t-il dit.

«Je suis certain que si cette réunion avait eu lieu et que l'on avait pu discuter, toutes les régions en jaune auraient basculé au vert en même temps», a expliqué Dr Bonnier-Viger. «Cette réunion a été annulée dimanche dernier et là, il y a eu une interprétation pas tout à fait adéquate de notre situation épidémiologique [au national]», a-t-il ajouté.

Les récentes éclosions survenues en Gaspésie auraient motivé la décision de la Santé publique nationale. Elles sont cependant maîtrisées, selon le Dr Bonnier-Viger.

Frustration aux Îles

Il n’en demeure pas moins que les élus des Îles trouvent injuste que les Madelinots doivent attendre encore plusieurs jours pour changer de palier, alors que la Côte-Nord, l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec passeront au plus faible niveau d’alerte sanitaire dès le 7 juin.

«On demande au gouvernement de refaire ses devoirs et de corriger le tir d'ici le 7 juin. Les gens veulent avoir le traitement approprié pour la situation de leur région, de leur réalité», a demandé le député des Îles-de-la-Madeleine Joël Arseneau.

Alors que les derniers cas de COVID-19 ont été dépistés en janvier aux Îles, il n'y a plus aucun cas actif chez les insulaires. Mercredi, selon le taux vaccinal estimé, 90% de la population ayant reçu une première dose.

«Aujourd'hui, je vais écrire une lettre au premier ministre pour lui rappeler que ce qui se passe en Gaspésie n'est pas nécessairement ce qui se passe aux Îles. Il y a une discontinuité physique évidente entre le territoire de la Gaspésie et des Îles et il faut le reconnaître pour éviter des situations comme on a connu [lors de l'annonce du premier ministre]», a indiqué le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, sur Facebook.

Alors que les élus des Îles réclament un changement de couleur immédiat, le Dr Bonnier-Viger affirme que la région devrait changer de couleur à la mi-juin.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres