/news/currentevents
Navigation

Crime organisé: la chaleur grimpe autour de Jarrod Bacon

Jarrod Bacon
Capture d'écran, TWITTER / VIKKI HOPES Jarrod Bacon

Coup d'oeil sur cet article

La guerre de gangs criminels dans l’Ouest canadien semble vouloir se transporter en sol québécois, alors que deux hommes ont abordé un ex-détenu près d’une maison de transition de Québec pour tenter de retrouver l’un des criminels les plus notoires de la Colombie-Britannique.

Le seul hic: leur cible, Jarrod Bacon, se trouverait non pas à Québec, mais bien dans la région de Montréal.

Selon nos informations, la semaine dernière, deux hommes noirs auraient montré une photo de Jarrod Bacon à l’ex-détenu près d’une maison de transition de la Capitale-Nationale, afin de savoir s’il résidait à cet endroit.

L’information pour le moins inquiétante est venue aux oreilles des autorités policières.

Jarrod Bacon, 37 ans, est un criminel notoire en Colombie-Britannique. Il a été libéré de prison à la fin mars après avoir purgé sa peine pour avoir tenté d’importer au pays 200 kg de cocaïne. Il séjournerait depuis ce temps dans une maison de transition dans la région métropolitaine.

Les deux individus qui tentaient de retrouver Bacon n’ont pas été arrêtés et on ignore avec précision pourquoi ils souhaitent le localiser.

Règne de peur

Mais on peut penser que des gens en veulent à Jarrod Bacon, lui qui a fait régner la peur en Colombie-Britannique au cours des deux dernières décennies en compagnie de ses deux frères, Jonathan et Jamie.

Les trois frères étaient des membres haut placés du gang criminel des Red Scorpions, qui étaient engagés dans une guerre sanglante avec un autre groupe criminel, la United Nations (UN).

Depuis le milieu des années 2000, la fratrie est soupçonnée de trafic de stupéfiants et de nombreux crimes violents impliquant des armes à feu.

En 2012, le cadet de la famille, Jarrod, a écopé de 12 ans de prison pour complot de trafic de cocaïne, mais sa sentence a été augmentée à 14 ans en Cour d’appel.

Il a été remis en liberté conditionnelle pour la première fois en 2017.

Sa libération a toutefois été révoquée trois fois plutôt qu’une au cours des années suivantes en raison de manquements à ses conditions.

Jarrod Bacon et ses deux frères ont fait les manchettes en Colombie-Britannique à de multiples reprises au cours des 20 dernières années, majoritairement en raison de leurs activités criminelles.

Le plus jeune des frères Bacon, Jamie, a été arrêté en 2009 pour son implication dans une tuerie survenue deux années plus tôt, à Surrey, en Colombie-Britannique, lors de laquelle six personnes, dont deux innocents, ont été froidement abattues. Les médias locaux ont d’ailleurs baptisé l’affaire «Surrey Six».

D’abord accusé de meurtre prémédité, Jamie Bacon a finalement plaidé coupable à une accusation réduite de complot pour meurtre. Il purge actuellement une peine de 18 ans de prison.

À ce jour, l’affaire «Surrey Six» se veut l’événement impliquant des membres de gangs le plus meurtrier dans l’histoire de la province.

Proche des Hells

L’aîné de la fratrie, Jonathan, était la présumée tête dirigeante des Red Scorpions lorsqu’il a été assassiné devant un hôtel de Kelowna, en 2011.

Il se trouvait à ce moment avec Larry Amero, un membre en règle des Hells Angels de la Colombie-Britannique. Amero a subi de très graves blessures lors de l’attaque, mais il a miraculeusement survécu.

Larry Amero est un nom bien connu des autorités policières du Québec, lui qui avait été arrêté en 2012 dans le cadre du projet Loquace, mené par la Sûreté du Québec.

Cette importante enquête visait un consortium de criminels qui avait décidé de prendre le contrôle de l’importation et de la distribution de cocaïne au Québec pendant que la majorité des Hells Angels se trouvaient derrière les barreaux à la suite de l’opération SharQc.

– Avec la collaboration d’Éric Thibault, Le Journal de Montréal

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.