/lifestyle/techno
Navigation

Essai des écouteurs Google Pixels Buds série A: bon son, bon prix

Essai des écouteurs Google Pixels Buds série A: bon son, bon prix

Coup d'oeil sur cet article

Comme plusieurs autres fabricants, Google a adopté le format des écouteurs-boutons avec étui qui cumule plusieurs recharges pour offrir jusqu’à 24 heures d’écoute de musique ou 12 heures de conversation. Complètement chargés, les écouteurs offrent des durées respectives de 5 et 2,5 heures tandis qu’une courte recharge de 15 minutes dans l’étui donne 3 et 1,5 heures. 

Avant de commencer, et comme pour les essais audio précédents, je n’ai pas les bonnes oreilles pour tester des écouteurs. Mes conduits auditifs sont trop étroits pour permettre aux embouts, même les plus petits, de bien se fixer. Que ce soit avec des AirPods Pro ou ces Pixels Buds série A, je ne peux m’en servir en faisant des activités sportives.

Parlant d’embouts, trois tailles sont offertes et les changer est très facile.

Contenu : câble USB-C/A, écouteurs-boutons avec son étui de recharge, un guide simple et des embouts supplémentaires

Pour la compatibilité matérielle, que l’on possède un appareil Android ou un iPhone, ces nouveaux écouteurs-boutons Pixels Buds série A vont très bien fonctionner comme un casque sans fil à partir de la version Bluetooth 4.0.

Pour profiter de toutes les fonctions, Google exige une version Android 6.0 ou plus récente sur votre appareil.

Les écouteurs supportent quatre commandes tactiles. À l’aide des capteurs, un touché permet de mettre en pause ou de répondre à un appel, deux touchés active la piste suivante ou de termine/annule un appel, trois active la piste précédente. Et la quatrième commande lance l’Assistant Google où il suffit de maintenir le doigt sur l’écouteur pendant la durée de la commande vocale.

Par contre, pas moyen d’ajuster le volume audio autrement qu’avec les commandes manuelles du téléphone ou par la voix avec l’Assistant Google. Autre détail, la détection automatique assure que l’audio s’interrompt aussitôt qu’on retire un écouteur et reprend une fois celui-ci replacé à l’oreille.

Pour la qualité audio, je vous rappelle que je ne suis pas le meilleur cobaye, mais la qualité est bien là. Tout est clair et net bien que les basses manquent de présence selon mes tympans. Par contre, d’autres rédacteurs comme moi semblent avoir apprécié le gain des basses par rapport aux Pixel Buds de l’an dernier.

Son adaptatif 

Le son adaptatif est de retour sur la série A. Cette fonction compense les changements de bruit ambiant en ajustant automatiquement le volume. Cela dit, cela ne remplace pas une véritable annulation active du bruit.

Sur mon appareil d’essai Samsung A52, je ne suis pas parvenu à activer cette fonction adaptative sur l’appli Pixel Buds série A, laquelle se désactive automatiquement dès qu’on modifie manuellement le volume.

Les écouteurs offrent une légère barrière passive contre le bruit extérieur. Quant à la qualité audio pendant un appel téléphonique, c’est le point fort des Pixel Buds. Les doubles micros font un bon travail pour séparer votre voix des bruits environnants et assurer la clarté des conversations téléphoniques.

Détail qui importe pour les gens actifs, ces écouteurs-boutons sont cotés IPX4 contre la sueur et l’eau.

Cela dit, il y a plusieurs autres fonctions qui demandent à être essayées lorsque l’occasion se présentera, comme le mode Conversation qui, à l’aide de l’Assistant Google, permet d’interpréter une langue étrangère. Ou encore par l’appli Google Traduction de votre téléphone.

Les possibilités d’intégration avec les services Google sont nombreuses, de la navigation pour trouver votre destination jusqu’aux commandes pour lancer une application.

Prix 

Vendus 100 $ de moins que les Pixel Buds de l’an dernier (139 $ au lieu de 239 $) le prix de ces Pixels Buds série A est bien situé, à mi-chemin entre des modèles plus chers comme les AirPods et les produits similaires (lire copies) de marques moins connues.

Enfin, fidèle à mon habitude, j’aime bien comparer les prix avec nos voisins américains. À 99 $US (122 $CA, frais bancaires inclus), ceux-ci paieront moins que nous au taux de change actuel.