/world/africa
Navigation

Piraterie: quatre marins coréens et un philippin enlevés dans le golfe de Guinée

Piraterie: quatre marins coréens et un philippin enlevés dans le golfe de Guinée
Agence QMI/Le Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Accra | Quatre marins coréens et un marin philippin ont été enlevés lors d'une attaque sur leur bateau de pêche mardi dans le golfe de Guinée, a-t-on appris mercredi auprès de l'unité de police du Ghana en charge du secteur maritime. 

La piraterie est depuis longtemps un risque majeur dans le golfe de Guinée, une route commerciale longeant les côtes d'Afrique de l'Ouest, du Sénégal à l'Angola.

Ce thonier, enregistré au Ghana, a été attaqué mardi près des eaux territoriales du Bénin. Les pirates «ont enlevé quatre membres d'équipage coréens et un Philippin», a déclaré à l'AFP Felix Charles Asara, responsable de l'unité de police.

Il précise que le navire a été retrouvé, avec à son bord plusieurs marins, et que des «efforts sont en cours pour secourir les marins enlevés».

Selon lui, la marine ghanéenne est en alerte alors que les pirates ont récemment intensifié leurs attaques et les kidnappings contre rançon.

Il y a deux semaines, des pirates armés ont enlevés cinq autre marins, les gardant en captivité durant six heures, avant les libérer, a-t-il ajouté, sans donner plus de détails sur cette attaque.

Perpétrées essentiellement par des pirates nigérians, les attaques de navires pour enlever leurs équipages et les échanger contre des rançons sont devenues très fréquentes ces dernières années dans le golfe de Guinée qui s'étend le long de 5700 km de côtes en Afrique de l'Ouest.

En 2020, 130 des 135 enlèvements de marins recensés dans le monde, soit plus de 95 %, ont eu lieu dans cette zone, selon un récent rapport du Bureau maritime international.

Il y a deux semaines, une centaine de transporteurs et compagnies du secteur maritime international ont signé une déclaration appelant à créer une coalition pour mettre un terme à la piraterie dans le golfe de Guinée.