/sports/fighting
Navigation

Tous les boxeurs de EOTTM font le poids

Le groupe EOTTM présente un gala au Mexique vendredi soir

Erik Bazinyan
Photo courtoisie Erik Bazinyan (à gauche) et son rival Scott Sigmon ont respecté la limite de poids à la pesée, jeudi. Les deux athlètes croiseront le fer ce soir en vue de mettre la main sur les titres NABF et NABA des super-moyens dans un gala présenté par EOTTM au Mexique.

Coup d'oeil sur cet article

Les boxeurs d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) ont respecté sans problème la limite de poids prévue à leurs contrats lors de la pesée officielle présentée jeudi au Mexique. 

• À lire aussi: Autre test important pour David Lemieux

• À lire aussi: Test positif à deux stéroïdes de Jean Pascal: «C’est très désolant»

David Lemieux (42-4, 35 K.-O.) a démontré qu’il était en pleine forme avec un poids de 167,2 lb en prévision de son combat de ce soir. Toutefois, son adversaire, le Péruvien David Zegarra (34-4, 21 K.-O.), est arrivé sur le pèse-personne à 169 lb. 

Même s’il n’y a pas de titre mineur à l’enjeu, Zegarra avait une heure pour perdre sa livre de trop. Il a réussi sa mission en quelques minutes et le duel aura lieu comme prévu. 

Chez les lourds, Simon Kean et Donald Haynesworth ont fait osciller la balance respectivement à 250 et à 291,4 lb. Même s’il est un peu plus lourd qu’à ses derniers combats, le Québécois a paru en excellente forme. On ne peut pas dire la même chose dans le cas de Haynesworth, qui ne s’est pas battu depuis août 2020. 

Pour les titres

Pour ce qui est d’Erik Bazinyan (25-0, 19 K.-O.) et de Scott Sigmon (35-14-1, 18 K.-O.), ils ont présenté un poids respectif de 167,4 et de 167 lb. Ce qui signifie que leur affrontement pour les titres NABF et NABA des super-moyens est en règle.  

La victoire de la persévérance

Il y a une autre Québécoise qui se produira sur la carte d’EOTTM ce soir : Martine Vallières-Bisson. 

Jeudi, elle a affiché un poids de 125 lb dans un combat prévu à 126 lb. Son adversaire, la Mexicaine Maricruz Gomez (0-2-2), a fait osciller la balance à 123,8 lb. Celle-ci n’a même pas eu besoin d’enlever un morceau de vêtement pour respecter la limite. 

L’histoire de Vallières-Bisson n’est pas banale. Elle a dû faire une campagne de sociofinancement afin de payer son voyage et son combat au Mexique. Au total, elle a amassé près de 8500 $ sur les 11 000 $ dont elle avait besoin. Ça ne l’empêchait pas de sourire sur le pèse-personne. Elle donnera tout sur le ring lorsque la cloche sonnera. 

Prédictions

Les quatre combats présentés sur la carte ce soir serviront de baromètre aux dirigeants d’EOTTM. 

Ceux-ci pourront avoir une meilleure idée de la suite des choses avec leurs trois boxeurs. Il est l’heure d’y aller de quelques prédictions. 

Le combat entre David Lemieux et David Zegarra est intéressant à première vue. Lemieux n’a pas le choix. Il a besoin d’une victoire, mais surtout d’une performance éclatante. 

Même si sa force de frappe est moins un facteur décisif à 168 lb, j’aimerais revoir le Lemieux dominant qu’on a connu dans le passé. Je m’attends à ce qu’on soit bien servi et je prédis un knock-out au 5e assaut. 

Pour le combat des lourds, je m’attends à une victoire de Kean sur Haynesworth avant la limite. Par contre, ce que je vais observer davantage, c’est la façon de boxer du Trifluvien. 

Ça fait un an qu’il travaille avec son nouvel entraîneur Vincent Auclair dans le gymnase. Je m’attends à un Kean plus stable et mieux « assis » sur ses coups. 

Dans le seul combat de championnat au menu, je crois que Bazinyan va prouver, une fois de plus, qu’il cogne à la porte de l’élite mondiale des 168 lb. Il va l’emporter au 7e round par arrêt de l’arbitre alors que Sigmon ne sera plus capable de suivre le rythme du Québécois. 

Finalement, Martine Vallières-Bisson ne devrait pas trop avoir de misère à garder sa fiche intacte chez les professionnelles. Une victoire par décision unanime après six rounds d’action. 


Le gala de vendredi soir sera présenté à compter de 20 h 30 sur le site Punching Grace et sur le canal Indigo.