/news/society
Navigation

Alcool interdit dans les parcs après 20h : Denis Coderre change d’idée

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir annoncé mercredi qu’il interdirait l’alcool dans les parcs de la métropole après 20 h, Denis Coderre, candidat à la mairie de Montréal, recule sur sa promesse.

• À lire aussi: Sécurité: Coderre veut interdire l’alcool dans les parcs en soirée

«Ce qui m’importe, ce n’est pas la question des heures par rapport aux parcs, c’est la question de sécurité. Pour moi, le [20 h], ce n’est pas important. La sécurité par contre, c’est important», a-t-il nuancé en conférence de presse, vendredi matin.

Selon lui, la règlementation actuelle de la Ville concernant la paix et l'ordre sur le domaine public est suffisante pour éviter les débordements, à condition toutefois qu’elle soit respectée.

  • Écoutez l'entrevue avec Richard Thibault, président de RTCOMM, au micro de Sophie Durocher sur QUB radio: 

«Quand on regarde les règlements, on se rend compte que c’est peut-être parce que la police n’a pas les outils nécessaires pour les appliquer», a-t-il ajouté.

M. Coderre était revenu sur les débordements survenus dans le Vieux-Montréal, après la levée du couvre-feu.

«Je peux comprendre qu’il y a des gens qui étaient en pandémie, et qui veulent avoir du fun. Mais le vivre-ensemble, ça prend aussi un agenda de vigilance. Il y a une réalité de sécurité, et on ne peut pas mettre ça de côté», a-t-il ajouté.

Il rappelle à cet égard que la règlementation déjà en place n’affecte pas ceux allant pique-niquer dans les parcs de la métropole.

«Pour les familles, il n’y en a pas de problème. Mais après [22 h - 23 h] le soir, il y a des réalités», a ajouté M. Coderre.

Celui-ci est également revenu sur les deux fusillades ayant éclaté dans le Vieux-Montréal, soutenant que les résidents et commerçants ont peur présentement, ajoutant qu’il ne faut pas «se cacher la tête dans le sable».

«L’enjeu, c’est d’appliquer les règlements adéquatement, ou d’avoir une administration de laisser-faire pour ne pas froisser notre base militante qui veut du désarmement», a-t-il lancé en faisant référence à la position de ses adversaires à Projet Montréal.

C’est à l’issue d’une réunion spéciale de son caucus que M. Coderre a choisi de clarifier sa pensée sur le sujet.

Mercredi, à l’instar de Régis Labeaume qui a annoncé une mesure semblable à Québec, M. Coderre s’était prononcé en faveur de l’idée d’interdire l’alcool dans les parcs à la tombée de la nuit.

Son adversaire dans la course à la mairie, Valérie Plante, avait réagi en qualifiant l’idée de «rétrograde» et en l’assimilant à un nouveau couvre-feu.

De nouveaux candidats

M. Coderre a également présenté ses candidats pour la mairie des arrondissements de Lachine et de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles.

À Lachine, Julie-Pascale Provost, qui siège présentement à l’hôtel de ville en tant que conseillère municipale indépendante, rejoint l’équipe d’Ensemble Montréal afin de briguer le poste de mairesse d’arrondissement. C’est présentement Maja Vodanovic, de Projet Montréal, qui occupe le poste.

Plus à l’est, Lyne Laperrière tentera de ravir la mairie de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles à Caroline Bourgeois, qui y avait été élue en 2018 sous la bannière de Projet Montréal au cours d’une élection partielle pour remplacer Chantal Rouleau.

À VOIR AUSSI...