/news/politics
Navigation

Pensionnats autochtones: Trudeau sermonne l’Église catholique

Pensionnats autochtones: Trudeau sermonne l’Église catholique
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le premier ministre Justin Trudeau dénonce l’attitude de l’Église catholique dans le dossier des pensionnats autochtones, et lance un appel aux catholiques du pays pour « passer le message » au clergé afin qu’il reconnaisse « sa part de culpabilité ».

• À lire aussi: Dépouilles d'enfants à Kamloops: les évêques du Québec solidaires, mais pas d’excuses

• À lire aussi: Enfin un plan d’Ottawa pour les femmes autochtones disparues

« En tant que catholique, je vais avouer que je trouve ça très difficile que l’Église catholique refuse encore de s’excuser et de participer au processus important de vérité et de guérison dans lequel nous embarquons », a déclaré vendredi le premier ministre.

M. Trudeau a rappelé qu'il avait déjà tenté de « passer le message » lui-même au pape, mais qu’il s’était heurté à un mur de silence.

Au-delà des excuses, neuf experts en droits de la personne des Nations Unies ont joint leurs voix vendredi à celles des communautés autochtones pour réclamer que l’Église catholique donne « aux autorités judiciaires un accès complet aux archives des pensionnats gérés par l’institution » afin que des enquêtes internes et judiciaires approfondies soient menées.

DOCUMENTS CACHÉS

Les Sœurs grises de Mont-réal, par exemple, retiennent quelque 3000 photos et documents liés aux pensionnats, selon Mary Ellen Turpel-Lafond, directrice du Indian Residential School History and Dialogue Centre.

L’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, a déclaré que l'Église doit assumer sa part de blâme dans ce drame historique, et s’est dit prêt à permettre d’éventuelles fouilles dans les pensionnats du Québec.

En entrevue à QUB vendredi, Mgr Lépine a offert ses excuses et souligné que l’Église catholique « s’est faite complice, d’une façon ou d’une autre », de cette « erreur dramatique ».

L’Assemblée des évêques catholiques du Québec a offert jeudi ses condoléances et sa solidarité aux autochtones du pays, sans toutefois s’excuser.

– Avec Florence Lamoureux et l’AFP

À VOIR AUSSI:      

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.