/entertainment/stage
Navigation

«Des cailloux plein les poches»: une aventure humaine et amicale

«Des cailloux plein les poches»: une aventure humaine et amicale
Émilie Lapointe

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir dû mettre deux productions sur pause, André Robitaille a finalement choisi de monter une pièce qui pourrait être jouée en distanciation, que ce soit sur scène ou dans la salle. Il vient de débuter la tournée de «Des cailloux plein les poches», qu’il joue avec Jean-Michel Anctil, dans une mise en scène de Normand Chouinard. 

En mars dernier, les deux comédiens sont partis dans les lointaines zones orange pour donner les cinq premières représentations de la pièce «Des cailloux plein les poches». «On a lancé notre affaire à ce moment-là, raconte André Robitaille, qui est également coproducteur. C’était un peu comme un rodage alors qu’au théâtre, on n’en a jamais, contrairement aux humoristes. Les gens l’ont bien reçue et ça nous a sécurisés.»

Ils viennent de débuter une tournée qui va s’étaler tout le mois de juin, avant de s’installer pour des séries de représentations à Drummondville, puis à L’Assomption, durant l’été.

«Des cailloux plein les poches»: une aventure humaine et amicale
Émilie Lapointe

Défis d’acteur

Outre qu’elle peut se jouer avec deux comédiens qui restent à deux mètres de distance, la pièce contient plusieurs particularités qui intéressaient André Robitaille. «C’est une magnifique histoire drôle et touchante, qui impose une performance d’acteur. C’était important pour moi. On fait 15 personnages à deux, même pas en changeant de costumes. On tourne une casquette et on est quelqu’un d’autre.»

«Des cailloux plein les poches» a été adaptée un peu partout dans le monde. La version québécoise se passe dans un petit village de la région de Charlevoix. Une imposante équipe française de tournage de film débarque. Elle va prendre le village pour décor et utiliser les villageois comme figurants. Mais arrive un drame qui va tout bouleverser.

«On assiste à la dichotomie entre l’ambition de l’équipe de terminer le tournage et la préoccupation importante du village de traverser un drame ensemble. Le reste de la pièce est très drôle. Je trouve que ça résonne très fort quand on parle de la vie des petites localités et de la solidarité sociale.»

Ami et partenaire

Comme cette production est tournée vers le plaisir, André Robitaille a choisi de jouer avec son ami Jean-Michel Anctil.«C’est la première fois qu’on est ensemble sur scène, mais je l’ai mis en scène dans "Les Voisins". On se connaît très bien, on est des amis dans la vie. On a déjà fait de la radio ensemble. L’occasion était magnifique de partager la scène dans ces conditions. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai offert à Jean-Michel de lire la pièce, en lui disant: "Et si on faisait ça ensemble?"»

André Robitaille s’est même souvenu qu’il avait accueilli l’humoriste lors d’une de ses premières jobs. «C’était dans "Les midis fous", alors que j’étais avec les Bleu Poudre. Jean-Michel faisait une sorte de mini-stage et j’avais été chargé de l’accueillir.»

Un autre complice de toujours, Normand Chouinard, signe la mise en scène. «Normand est un frère, c’est de la famille. Pour moi, c’était une évidence. Je le voyais parfaitement bien dans cette pièce. En plus, ça lui parlait, il connaît bien Charlevoix. On avait le meilleur guide, et aussi un pédagogue pour sécuriser Jean-Michel, qui a fait beaucoup de scène, mais pas forcément beaucoup de théâtre.»

«Des cailloux plein les poches»: une aventure humaine et amicale
Émilie Lapointe

Le socle de sa carrière

Même s’il est très occupé à la télé, André Robitaille ressent un besoin viscéral de faire son métier de comédien. «Jouer sur scène, c’est important; jouer tout court, c’est essentiel, et pour le théâtre, si je ne suis que le metteur en scène, je m’amuse autant. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours une ou deux productions par année.»

Coproducteur au sein de la compagnie Monarque avec Mario Provencher, André aurait d’ailleurs dû signer la mise en scène de deux spectacles cette année, mais la pandémie en a décidé autrement.

«Les productions "Les Voisins" et "Le Dîner de cons" existent encore, on va les faire. Il a fallu refaire des agendas à plusieurs reprises durant les derniers mois, c’était difficile, mais on a réussi à ne pas perdre la production de ces spectacles. On les a juste déplacés.»

  • Toutes les dates de la tournée «Des cailloux plein les poches» sont disponibles sur le site monarqueproductions.com.