/sports/racing
Navigation

Cyclisme: Cinq Québécois au Tour de Suisse

Le cycliste québécois Hugo Houle
Photo d'archives Le cycliste québécois Hugo Houle

Coup d'oeil sur cet article

Dernière épreuve d’envergure avant le Tour de France, le Tour de Suisse a pris son envol dimanche à Frauenfeld avec cinq Québécois au sein du peloton, une situation plutôt rare pour un événement du circuit World Tour. 

Au cours des prochains jours, le vétéran Hugo Houle (Astana-Premier Tech) mettra la touche finale à la préparation de son 3e Tour de France. 

Ailleurs, chez Israël Start-Up Nation, l’Ontarien Michael Woods sera notamment appuyé par Guillaume Boivin, qui pourrait obtenir sa qualification pour son premier Tour de France en carrière dès la semaine prochaine. Le Montréalais James Piccoli est également engagé sur l’épreuve pour la formation du Moyen-Orient. 

Trois autres Canadiens 

La présence de l’équipe américaine Rally, invitée sur l’épreuve, ajoute quelques noms à la liste des cyclistes canadiens au départ. Les Québécois Nick Zukowsky et Matteo Dal-Cin seront également présents, en plus de Rob Britton, originaire de Regina, en Saskatchewan. 

Lors du contre-la-montre de 10,9 km disputé en ouverture, le Suisse Stefan Kung (Groupama-FDJ) s’est emparé du maillot de meneur devant un autre Suisse, Stefan Bissegger, qui accuse quatre secondes de retard. Hugo Houle a pris le 52e rang à 50 secondes du gagnant. 

Boivin près du but 

«C’est une des grosses courses de l’année et de voir autant de Québécois et de Canadiens au départ, c’est vraiment le fun et encourageant. J’ai roulé sous la pluie et le contre-la-montre n’est pas ma spécialité. J’ai hâte de voir la suite. C’est une dure semaine qui s’annonce pour nous et tous les efforts seront mis pour Mike Woods», a affirmé Boivin.  

Après deux participations au Tour d’Espagne en 2013 et 2014, et deux autres au Tour d’Italie en 2018 et 2019, Boivin pourrait réaliser un grand rêve à Brest, en Bretagne, le 26 juin prochain. Un premier Tour de France à l’âge de 32 ans est fort possible s’il réalise une bonne semaine en Suisse.  

Malgré un contrat en or, le quadruple vainqueur du Tour de France Chris Froome, coéquipier de Boivin, n’a pas retrouvé son niveau d’antan et les astres semblent s’aligner pour le Québécois. Discret et prudent sur la suite, le cycliste de Saguenay a préféré se concentrer sur les prochaines étapes. 

Houle sans complexe 

En lever de rideau de cette compétition prévue pour huit étapes et 1300 kilomètres, Hugo Houle a perdu un peu de temps au départ et dans les virages sous la pluie.

«Je préférais être sécuritaire. Je n’ai pas pris de risque. La forme est bonne. C’est le fun de voir autant de Canadiens. Ça va faire des gars pour jaser un peu!», a confié l’athlète de Sainte-Perpétue. Une fois de plus, Houle sera au service de son meneur danois Jakob Fuglsang. 

La deuxième étape du Tour de Suisse sera présentée lundi sur une distance de 178 kilomètres vers la commune de Lachen. La course se terminera le 13 juin à Andermatt, 13 jours avant le 108e Tour de France.