/news/society
Navigation

Les CHSLD prêts pour la canicule

Coup d'oeil sur cet article

«L’année dernière, il y a eu vraiment un succès. Cent pour cent des CHSLD étaient soit climatisés ou soit possédaient des espaces refuges. Et je crois que cette année, on va dépasser ça, étant donné que le parc immobilier est sous la responsabilité des CISSS et des CIUSSS», a-t-elle affirmé en entrevue à LCN.

La ministre soutient que des mesures sont en place dans tous les CHSLD pour rafraîchir les résidents.

«Cent pour cent de nos CHSLD ont au moins des espaces refuges, ce qui veut dire que c’est refroidi soit dans les corridors, dans les salles à manger ou les aires communes», a dit Mme Blais.

Cette dernière mentionne d’ailleurs que les aînés préfèrent les zones refuges aux climatiseurs «qui donnent sur leurs épaules».

«Même quand il fait chaud, ils portent des petites laines, alors c’est souvent plus apprécié, les zones refuges, mais moi je vise 100% climatisation partout éventuellement», a lancé la ministre.

Marguerite Blais ajoute que les PDG des CISSS et des CIUSSS «ont été très proactifs» en matière de lutte contre la chaleur dans les CHSLD.

«Pas seulement pour les résidents, mais aussi pour les professionnels de la santé, pour qu’ils puissent travailler dans des conditions qui sont correctes», a-t-elle souligné.

  • Écoutez la chronique de Caroline St-Hilaire à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio: