/world/america
Navigation

Mexique: assassinat de cinq responsables électoraux

Coup d'oeil sur cet article

Cinq personnes ont été prises en embuscade et tuées dans l'État du Chiapas (sud du Mexique), alors qu'elles organisaient la journée électorale de ce dimanche, a indiqué le bureau du procureur de l'État. 

L'attaque s'est produite samedi après-midi alors que des employés de l'Institut national électoral (INE) livraient notamment des urnes aux autorités de la municipalité de Pueblo Nuevo Solistahuacán, dans la région nord du Chiapas.

Des individus armés sont arrivés sur les lieux et ont agressé les organisateurs du scrutin, blessant celui qui devait diriger les opérations de vote dans le secteur, toujours selon le bureau du procureur.

Les résidents locaux ont soigné le blessé et l'ont mis dans un pick-up pour l'évacuer vers un centre médical, mais en chemin, ils ont été attaqués par un gang armé. 

Les assaillants ont tiré et tué les cinq occupants du véhicule, selon les éléments de l'enquête du procureur. Une battue est en cours pour retrouver les auteurs de cette attaque.

Les élections législatives et locales au Mexique se déroulent dans un climat de violence, après l'assassinat d'une centaine d'hommes politiques depuis septembre, date du début de la campagne électorale.

Parmi eux, 36 étaient des candidats ou des précandidats, principalement pour des postes municipaux, selon le cabinet de conseil Etellekt.

Le gouvernement attribue la plupart des meurtres aux trafiquants de drogue qui cherchent à étendre leur zone d'influence.

Quelque 95 millions d'électeurs étaient appelés dimanche à voter lors de ces élections. Les bureaux de vote doivent fermer à 23h GMT (19h au Québec).

Ces élections à mi-mandat du président Andres Manuel Lopez Obrador visent à renouveler la Chambre des députés, quelque 20 000 postes régionaux et 15 des 32 postes de gouverneurs.