/news/society
Navigation

Une course de 100 km en pleine canicule

Un Lavallois a couru plus de deux marathons dimanche pour venir en aide aux grands brûlés du Québec

GEN - MANUEL CABRAL COUR 100 A LAVAL
Photo Martin Alarie Le Lavallois Manuel Cabral, après avoir couru 100 km dimanche, à Laval, en pleine canicule.

Coup d'oeil sur cet article

La canicule n’a pas empêché un homme de Laval de courir plus de deux marathons dimanche pour une bonne cause, alors que la plupart des Québécois sont restés au frais près de leur climatiseur ou d’un point d’eau. 

« Non, ça n’a pas été facile. J’ai commencé à courir vers 4 h du matin pour éviter la chaleur le plus possible. J’ai terminé vers 14 h 15. Heureusement, j’étais bien entouré », affirme Manuel Cabral, qui reprenait des forces en fin de journée. 

GEN - MANUEL CABRAL COUR 100 A LAVAL
Photo Martin Alarie

Le marathonien âgé de 46 ans a couru 100 km, à Laval, au profit de la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés. 

Mentionnons que le mercure a grimpé jusqu’à 33° Celsius dimanche. 

GEN - MANUEL CABRAL COUR 100 A LAVAL
Photo Martin Alarie

« Je suis d’origine portugaise et j’ai été pompier volontaire. Ces gens risquent beaucoup pour nous. C’est important pour moi de les aider aussi », mentionne M. Cabral, qui s’est entraîné pendant 14 semaines avant cette course.

COUREUR ARROSÉ

Richard Carpentier, capitaine du Service des incendies de Laval et directeur de course, explique que les pompiers ont dû « refroidir » le coureur en raison de la canicule. 

GEN - MANUEL CABRAL COUR 100 A LAVAL
Photo Martin Alarie

« Il a fait le tour de l’île de Laval, quand même. On a installé des jets d’eau à différents endroits du parcours pour l’arroser et être certain qu’il puisse continuer », raconte M. Carpentier. 

Plus de 14 800 $ ont été remis à la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés grâce à cette course. 


En tout, 2000 personnes ont participé à cet événement virtuel aux quatre coins du Québec cette année.

À VOIR AUSSI