/entertainment
Navigation

André Robitaille de retour à la radio du matin

André Robitaille animera l'émission estivale du matin à ICI Première, à compter de la fin du mois de juin.
PHOTO COURTOISIE André Robitaille animera l'émission estivale du matin à ICI Première, à compter de la fin du mois de juin.

Coup d'oeil sur cet article

André Robitaille sera de retour comme «morning man» grâce à l’émission Dessine-moi un été, les samedis et dimanches matin de la saison estivale, à la première chaîne de Radio-Canada.

Après avoir animé près de 1000 matins à Rock Détente (maintenant Rouge), il y a plus de 10 ans, André Robitaille renoue, dès la fin du mois, avec cet horaire qui lui convient finalement pas si mal.

«Je vais remplacer Franco Nuovo et Joël Le Bigot pendant l’été. Ça va être une émission du matin relativement conventionnelle dans la structure pour que les gens s’y retrouvent, mais j’aurai beaucoup de nouveaux collaborateurs. Je pense qu’on va donner une couleur originale à une émission du matin que les gens vont reconnaître. C’est mon pari.»

L’horaire estival de l’animateur s’annonce chargé puisqu’il sera en même temps en résidence, d’abord à Drummondville, puis à L’Assomption, avec la pièce Des cailloux plein les poches, qu’il joue avec Jean-Michel Anctil.

«Ça ne me dérange pas. Quand j’ai fait l’émission du matin à Rock Détente pendant cinq ans, je jouais beaucoup au théâtre, je faisais de la tournée... J’étais plus jeune et ça m’a rentré dans le corps. J’avoue que si je devais faire l’émission du matin durant la saison régulière, je lèverais peut-être le pied sur les spectacles. Mais là, c’est huit semaines d’été. Je dormirai plus tard.»

André Robitaille confie apprécier beaucoup le fait d’animer à la radio publique. «Le luxe d’avoir du temps est un bonheur. Pouvoir faire des entrevues de 12 minutes au lieu de trois, pas de commerciaux, ça m’allume beaucoup. Il y a quelque chose qui respire et qui fait du bien. La qualité de l’auditeur pousse à élever la barre, j’aime ça et ça va bien avec où je suis dans ma carrière.»

L’animateur reprendra aussi le chemin des studios pour les enregistrements de l’émission Les enfants de la télé à compter du mois d’août. «Ce sera la douzième année de l’émission et la huitième pour Édith et moi. On a déjà enregistré quatre émissions sans public, mais peut-être qu’on en aura un pour les prochains tournages, à la fin de l’été.»

Arts plastiques

Véritable touche-à-tout, André Robitaille signe aussi la direction artistique, avec le Collectif Incognito, de l’installation artistique extérieure, intitulée La dérive, située sur l’Avenue du Musée, face à l’entrée du Musée des Beaux-Arts de Montréal (MBAM).

«Actuellement au MBAM, il y a l’exposition Riopelle qui nous parle de la nature, des glaciers et des Autochtones. Je suis parti de ça pour imaginer une installation qui raconte la fonte des glaces, l’eau qu’on gaspille, la nature qu’on galvaude, la force et la fragilité de la nature...»

En parallèle, il a demandé à Joséphine Bacon un poème sur ce même thème qui est devenu un objet sonore de cinq minutes. «On aura la voix de Joséphine en innu, celle en anglais de Laurence Leboeuf, et ma voix en français. Les gens vont pouvoir écouter ce poème sur leur téléphone, grâce à un code QR, tout en déambulant sur l’Avenue du Musée.»