/opinion/faitesladifference
Navigation

40 000 aînés ont besoin de plus de soutien à domicile

Home care
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie aura au moins permis de mettre en lumière les besoins énormes des adultes en perte d’autonomie. Dimanche soir, Annie-Soleil Proteau nous a offert un documentaire qui témoigne de la réalité que nous vivons chaque jour sur le terrain.

Il y a en ce moment 40 000 aînés qui ne reçoivent pas l’ensemble des soins et des services à domicile dont ils ont besoin. Et ils sont 12 000 à n’en recevoir aucun, alors qu’ils sont dans le besoin. Avec le vieillissement de la population, il ne serait pas surprenant de voir ces chiffres augmenter rapidement.

Comme organisations qui travaillons quotidiennement auprès de cette clientèle, nous nous sentons plus qu’interpellés. Nous sommes parfois même choqués de ces constats. Nous savons à quel point les besoins des aînés vont bien au-delà des soins physiques. 

Nous sommes aussi à leur côté pour les écouter, les rassurer et les accompagner dans leurs activités quotidiennes. Cette présence est notre raison d’être, notre principale motivation. Peu importe la situation, chaque aîné québécois qui en a besoin doit avoir accès au soutien à domicile. 

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Alison Green, PDG de Bien Chez Soi, sur QUB radio: 

Des solutions durables

Nous savons que 80 % des aînés souhaitent demeurer à domicile le plus longtemps possible. Dans de nombreux cas, les proches aidants jouent un rôle clé, mais on ne peut pas leur demander de prendre toutes les responsabilités. Premièrement, parce que la charge, surtout émotive, n’est pas négligeable, mais aussi parce qu’ils ne disposent pas toujours des ressources nécessaires. 

Ces proches aidants font un travail incroyable pour notre société ; comment pouvons-nous faire pour les soutenir ? Tous les jours, nous les côtoyons, les rassurons ou les soutenons eux aussi dans leur rôle.  

Ensemble, nous devons mettre de l’avant des solutions durables pour nous assurer que tous les aînés, peu importe la région qu’ils habitent, aient accès aux services et aux soins à domicile lorsqu’ils en ont besoin.  

Nos organisations pourraient, dès demain matin, contribuer aux efforts en partenariat avec le réseau public, les entreprises d’économie sociale et les autres acteurs. L’idée n’est pas de se substituer à des services existants, au contraire. C’est de penser aux aînés d’abord, à leurs proches aidants, souvent à bout de souffle, qui ont besoin de ressources. 

Une priorité

Ce que le Collectif souhaite, c’est de contribuer aux efforts et de s’assurer que tous les aînés qui ont besoin de soins et de services puissent compter sur des professionnels qualifiés. 

Nous savons que nous contribuerons ainsi à préserver leur autonomie et à maintenir leur santé, dans l’environnement qu’ils ont choisi. Par le fait même, nous contribuerons à alléger les responsabilités des proches aidants.

Nos organisations, qu’elles soient issues du secteur public ou du privé, peuvent ensemble contribuer à faire des soins à domicile une priorité, maintenant, pour nous tous. 

Le Collectif des organisations pour les soins à domicile au Québec est spécialisé dans la prestation de soins à domicile sécuritaires et de qualité partout au Québec et son expertise peut être mise à profit pour le bien commun.

Membres du Collectif pour les soins à domicile au Québec : AlayaCare, Au soin d’une vie, Bayshore Soins à domicile, Bien Chez Soi, Dames de compagnie, Espace Médic, Équinoxe et Solutions Soins à domicile

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?