/sports/others
Navigation

Déçue que seule la LNH soit exemptée de quarantaine

GEN - MEAGHAN BENFEITO MÉDAILLÉE OLYMPIQUE
PHOTO MARTIN ALARIE

Coup d'oeil sur cet article

L’exemption obtenue par la LNH pour les quarantaines lors du prochain tour éliminatoire ne fait pas que des heureux dans le milieu sportif. Comme le reste de la population, les athlètes amateurs, lorsqu’ils participent à des compétitions internationales, doivent composer avec des quarantaines de 14 jours à leur retour au pays.

• À lire aussi: Meaghan Benfeito récupère ses médailles

Selon certaines informations qui circulent, les dirigeants de l’organisme canadien À nous le podium seraient sur le point de conclure une entente avec les autorités fédérales. 

La quarantaine serait modifiée afin que les athlètes de haut niveau puissent poursuivre leurs entraînements à leur retour en sol canadien. Pour le moment, rien n’est officiel. 

« On n’a aucune idée de ce qui se passe, a indiqué Meaghan Benfeito. Il y a plein d’histoires qui sortent. C’est sûr qu’en les lisant, c’est décevant de voir que nous avons une quarantaine alors que les joueurs professionnels n’en ont pas. 

« En même temps, c’est hors de mon contrôle. Je contrôle ce que je peux. »

Équitable

Les athlètes de haut niveau, qui voyagent partout dans le monde et qui représentent le Canada, aimeraient avoir un traitement équitable. 

« On s’en va aux Jeux olympiques et on aimerait avoir le même traitement que les joueurs de la LNH, ou peu importe qui a ce type d’exemption. Je me concentre sur mon entraînement et ma prochaine compétition, ce sont les Jeux olympiques.

« Si je dois faire une quarantaine, ce sera après les Jeux. »

Deux doses

À l’instar des autres athlètes qui participeront aux Jeux de Tokyo, Benfeito a reçu ses deux doses de vaccin. 

« J’ai reçu le deuxième vaccin la semaine dernière. Nous sommes très chanceux que l’institut national du Québec nous permette d’avoir accès à ces doses. 

« On est super contents. Est-ce que ça va changer quelque chose ? On ne le sait pas. On met toutes les chances de notre bord. On tente de contrôler ce qu’on peut. »

L’enjeu des quarantaines est une boîte de pandore pour les autorités fédérales. En ouvrant la porte au circuit Bettman, il est difficile de penser qu’elles vont la garder fermée pour les athlètes qui iront aux Jeux de Tokyo ou pour les autres ligues de sports majeurs. 

Elles devront faire preuve de cohérence, même si ce ne fut pas un de leurs points forts au cours des derniers mois.