/finance
Navigation

COVID-19: le tiers des Québécois a songé à changer d’emploi

COVID-19: le tiers des Québécois a songé à changer d’emploi
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Plus du tiers des Québécois ont envisagé ou ont carrément changé d’emploi en raison de la pandémie, démontre un sondage dévoilé mardi.

• À lire aussi: Emploi: la COVID-19, bien pire que la crise de 2008

• À lire aussi: Des outils internet à la rescousse des employeurs

Le coup de sonde réalisé par Callosum pour le compte d'AXTRA – un organisme regroupant 95 centres-conseils en emploi – indique que 35 % des Québécois se sont interrogés sur leur carrière pendant la dernière année ou se sont trouvés une nouvelle vocation.

Par ailleurs, 22 % des répondants ont indiqué avoir dû prendre «des décisions dommageables pour [leur] carrière», un taux qui grimpe à 51 % chez les jeunes de 18 à 24 ans.

Ces derniers ont été plus lourdement affectés par la pandémie, entre les perturbations au niveau scolaire et les nombreuses fermetures de commerces, restaurants et autres lieux de travail du même acabit en raison des mesures sanitaires.

D’ailleurs, la moitié des jeunes répondants de moins de 35 ans ont souligné qu’ils auraient aimé «recevoir du soutien pour réfléchir à [leur] parcours professionnel et prendre de bonnes décisions».

«Ces chiffres nous confirment l’effet inégal de la crise sur les différentes tranches d’âge et groupes de la population. Si certains ont été contraints de changer de secteurs d’activité en raison des mesures sanitaires, d’autres ont dû revoir leurs priorités en raison de la pandémie», a commenté la directrice générale d’AXTRA, Valérie Roy.

Le sondage a été réalisé en mai dernier auprès de 1000 personnes.

À VOIR AUSSI