/news/currentevents
Navigation

Double meurtre à Saint-Jude: des méthodes d’archéologie pour retrouver deux corps

Les policiers cherchaient des traces des cadavres de deux frères assassinés

Centre judiciaire Gouin
Photo Chantal Poirier Les accusés Marie-Josée Viau et Guy Dion, à leur arrivée au Centre judiciaire Gouin mardi.

Coup d'oeil sur cet article

L’assassinat de deux frères chez un couple de la Montérégie par un tueur de la mafia a amené les policiers à fouiller le terrain pendant deux jours, allant même jusqu’à utiliser des techniques d’archéologie pour tenter de retrouver les corps incinérés.

« C’était une opération d’envergure. On a creusé avec une pelle mécanique, utilisé un détecteur de métal, un tamis... C’est le même principe qu’en archéologie : on soulève la terre et les particules restent sur le tamis », a expliqué une technicienne en scène de crime de la Sûreté du Québec (SQ), hier au Centre judiciaire Gouin, à Montréal.

La policière, qui a passé deux journées complètes à Saint-Jude, en Montérégie, en octobre 2019, témoignait mardi au procès de Marie-Josée Viau et Guy Dion, un couple en apparence sans histoire qui aurait participé aux assassinats des frères Giuseppe et Vincenzo Falduto en juin 2016. 

C’est dans ce garage à Saint-Jude, en Montérégie, que les frères Giuseppe et Vincenzo Falduto auraient été assassinés.
Photo courtoisie de la Cour
C’est dans ce garage à Saint-Jude, en Montérégie, que les frères Giuseppe et Vincenzo Falduto auraient été assassinés.

Selon la théorie de la Couronne, les deux frères ont été attirés chez le couple par un tueur de la mafia, un certain « Brad Pitt », avant d’être abattus dans le garage.

Viau et Dion, 45 et 49 ans, faisaient le guet, selon la Couronne. Et, par la suite, ils auraient brûlé les corps dans leur cour arrière.

Jetés à la rivière

« Ils se sont débarrassés des cendres dans une rivière, ainsi que de l’arme du crime et du véhicule [des victimes], avait affirmé Me Isabelle Poulin, de la Couronne. Bref, ils ont fait disparaître toute trace du meurtre. »

Les corps auraient été incinérés dans la cour de la résidence des accusés.
Photo courtoisie de la Cour
Les corps auraient été incinérés dans la cour de la résidence des accusés.

Or, si les policiers ont rapidement eu dans leur ligne de mire le « Brad Pitt » en raison de sa proximité de Saint-Jude au moment de la disparition des frères, il a fallu attendre trois ans pour que l’enquête aboutisse. 

À ce moment, le tueur s’est rendu à la police afin de devenir délateur et de dénoncer ses complices allégués, dont Viau et Dion. 

Peu après, leur domicile était perquisitionné et des fouilles étaient entamées.

Méthodiquement, les policiers ont ainsi passé le terrain au détecteur de métal, avant de faire venir une pelle mécanique. La terre était passée au tamis afin d’analyser les particules trouvées.

« On recherchait des indices, on est arrivé en convoi, il y avait plusieurs enquêteurs au cas où il y avait des arrestations », a expliqué la témoin.

Plongeurs

Une équipe de plongeurs a même été appelée pour tenter de retrouver des restes humains dans la rivière adjacente, mais la recherche n’a pas été fructueuse.

Quant au garage, les policiers ont effectué des prélèvements là où ils soupçonnaient des traces de sang.

Lors de la perquisition, les policiers ont également trouvé un pistolet et un coffre de sûreté avec une boîte de munitions de calibre .22. On ignore, pour le moment, si cette trouvaille a un lien avec l’assassinat des deux frères.


Le procès, présidé par le juge Éric Downs, se poursuit jeudi.