/world/middleeast
Navigation

Irak: un nouveau peshmerga tué dans une zone tenue par le PKK (responsable)

Irak: un nouveau peshmerga tué dans une zone tenue par le PKK (responsable)
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Erbil | Un nouveau membre des peshmergas, les combattants du Kurdistan irakien, a été tué mardi dans le nord frontalier de la Turquie, a indiqué un responsable local, accusant le Parti des travailleurs kurdes (PKK), fortement implanté dans cette zone, de cette mort. 

Samedi déjà, cinq peshmergas avaient été tués dans une embuscade du PKK qui expliquait «refuser l'entrée des peshmergas dans les zones sous (son) contrôle».

Mardi de nouveau, «un peshmerga a été tué par des tirs du PKK alors que les peshmergas et les garde-frontières irakiens patrouillaient dans la zone de Darkar», frontalière de la Turquie, a rapporté à l'AFP son maire Adib Jaafar. 

Ces violences entre rebelles kurdes de Turquie et forces du Kurdistan irakien, grand allié d'Ankara, interviennent alors que la Turquie mène depuis le 23 avril une nouvelle campagne militaire, aérienne et parfois terrestre, contre le PKK qu'elle considère comme «terroriste». 

Samedi, ses drones ont bombardé un camp de réfugiés kurdes de Turquie, tuant deux civils et un commandant du PKK.

Le PKK, qui refuse de reconnaître le gouvernement kurde irakien et milite pour un Kurdistan unifié à cheval sur la Syrie, la Turquie, l'Irak et l'Iran, est autant l'ennemi d'Ankara que d'Erbil, capitale du Kurdistan irakien.

La Turquie, qui a de facto installé une dizaine de bases militaires depuis 25 ans au Kurdistan irakien, bombarde régulièrement dans les montagnes du nord de l'Irak des bases arrières du PKK, qui livre depuis 1984 une sanglante guérilla sur le sol turc ayant fait plus de 40 000 morts.