/world/europe
Navigation

Irlande du Nord: l'UE avertit d'une réaction ferme en cas de non-respect des dispositions post-Brexit

Irlande du Nord: l'UE avertit d'une réaction ferme en cas de non-respect des dispositions post-Brexit
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Londres | L'Union européenne a prévenu mardi qu'elle n'hésiterait pas à réagir «rapidement» et «fermement» si le Royaume-Uni ne respectait pas son engagement d'introduire des contrôles sur les marchandises arrivant de Grande-Bretagne, négociés dans le cadre du Brexit. 

Le protocole nord-irlandais, âprement négocié en 2019 entre Londres et Bruxelles, maintient de fait la province britannique d'Irlande du Nord dans le marché unique et l'union douanière européens pour les marchandises, en prévoyant des contrôles douaniers sur les biens arrivant en Irlande du Nord depuis la Grande-Bretagne.

Ce texte vise à éviter le retour d'une frontière physique entre la province britannique et la République d'Irlande, membre de l'UE afin de préserver la paix conclue en 1998 après trois décennies sanglantes entre unionistes favorables au maintien sous la couronne britannique et républicains favorables à la réunification de l'île.

Mais face à la grogne des unionistes qui dénoncent une frontière en mer d'Irlande, le gouvernement britannique a repoussé unilatéralement la période de grâce sur certains contrôles, notamment pour l'agroalimentaire, poussant la Commission européenne à engager une procédure d'infraction contre le Royaume-Uni.  

Selon le journal «The Telegraph», Londres envisage également une extension de la période d'adaptation pour la viande réfrigérée, censée s'achever le 30 juin, afin de garantir les importations de saucisses britanniques en Irlande du Nord. 

«Si le Royaume-Uni prend de nouvelles mesures unilatérales dans les prochaines semaines, l'UE ne manquera pas de réagir rapidement, fermement et résolument pour assurer que le Royaume-Uni respecte ses obligations légales internationales», a réagi le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, dans le quotidien. 

Il a rejeté les accusations du ministre britannique des Relations européennes David Frost, ancien négociateur en chef britannique pour le Brexit, qui a accusé Bruxelles de se montrer «inflexible» dans l'application du protocole. Selon Maros Sefcovic, ce texte constitue «la meilleure solution à la situation unique de l'île d'Irlande après le Brexit». 

Des discussions sont prévues entre les deux parties à Londres mercredi et la question du protocole nord-irlandais pourrait s'inviter en fin de semaine au sommet des chefs d'État et gouvernement du G7 en Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre). 

«La patience de l'UE a ses limites et si ça continue, nous n'aurons d'autre choix que de considérer tous les outils et toutes les options qui s'offrent à nous», avait-on indiqué lundi de source européenne.