/finance/business
Navigation

Les travailleurs d’ArcelorMittal s’entendent avec la direction

Coup d'oeil sur cet article

Le conflit de travail entre les travailleurs d’ArcelorMittal et la direction de l’entreprise s’est terminé mardi soir, à 20h, puisqu’une entente de principe a été conclue entre les deux parties.

Cinq sections locales du Syndicat des Métallos discutaient avec la direction depuis le 10 mai dernier. Une nouvelle convention collective d’une durée de quatre ans, qui «assurera une stabilité tant aux employés qu’à tous les partenaires de l’entreprise», a été approuvée, a révélé la compagnie spécialisée en exploitation minière par voie de communiqué.

«Nous avons hâte d’accueillir à nouveau nos employés et je les assure personnellement de mon engagement, ainsi que celui de tous les gestionnaires et membres de la direction, envers un environnement de travail sain et sécuritaire où le respect mutuel devra primer», a précisé le président et chef de la direction d’ArcelorMittal Mines Canada, Mapi Mobwano.

Parmi les demandes des travailleurs, ceux-ci réclamaient de meilleurs salaires et conditions à la retraite ainsi que des primes pour la vie en territoire nordique.