/finance/business
Navigation

Alstom remporte un contrat d’environ 1,5 G$ pour des trains au Mexique

Coup d'oeil sur cet article

Un consortium mené par Alstom a remporté un contrat d’environ 1,5 G$, dont « près d’un milliard » pour le constructeur ferroviaire français, afin de fournir le matériel roulant et la signalisation du « Tren Maya », une nouvelle liaison ferroviaire au Yucatan, au sud-est du Mexique. 

• À lire aussi: Prêt à Alstom: une subvention déguisée, dénoncent QS et le PQ

• À lire aussi: Des millions $ de Québec pour Alstom

C’est concrètement un consortium comprenant une association d’Alstom et Bombardier Transport qui a été retenu fin mai par le Fonds national pour la promotion du tourisme (Fonatur), mais le premier a racheté le second fin janvier. Alstom est associé dans l’aventure aux groupes locaux Gami Ingeniería e instalaciones et Construcciones Urales, a-t-il précisé mercredi dans un communiqué.

Alstom doit notamment fournir 42 trains dérivé de sa gamme X'Trapolis, adapté aux conditions locales. Ils existeront en trois types : « standard et confortable », plus luxueux avec voiture-restaurant et trains de nuit.

« Le design des trois types de trains — Xiinbal, Janal et P'tal — est exclusif au Mexique et inspiré de la culture maya, où les lignes, la vitesse et la beauté du jaguar majestueux ont été des éléments d’inspiration pour le train », a commenté Maite Ramos, directrice générale d’Alstom Mexique.

« La fabrication du Tren Maya commencera immédiatement, avec une main-d’œuvre mexicaine, après la signature du contrat », a-t-elle ajouté, citée dans le communiqué.

Les rames seront assemblées dans l’ex-usine Bombardier de Ciudad Sahagún, au centre du Mexique. La livraison de la première est promise en juin 2023, selon un porte-parole.

Alstom doit également fournir l’ensemble du système de signalisation, de communication et de gestion du trafic du Tren Maya, une ligne de 1 525 kilomètres sur laquelle comptent les autorités mexicaines pour développer le tourisme dans la péninsule du Yucatan.

Le consortium est également chargé de la construction des ateliers et du service après-vente des équipements du système, selon le groupe.