/lifestyle/columnists
Navigation

Dérive pour cause de principe mal compris

Coup d'oeil sur cet article

Je réagis à la suite de la lecture de ta réponse concernant les inquiétudes d’un correspondant à propos des toilettes non genrées qui devraient voir le jour dans les lieux publics. Si je te comprends bien, il n’y a depuis toujours que des toilettes pour un seul sexe dans tous les lieux publics si je me fie à ce que tu écris : « Il s’agit de rendre accessible à tout le monde toutes les cabines de toilettes d’un lieu donné. »

C’est complètement stupide comme réponse ! Que je sache depuis que je suis né, tout le monde, peu importe son sexe, peut aller aux toilettes. Elles sont identifiées par « Homme » et « Femme ». Pourquoi ? Parce que sur terre il existe deux sexes : le masculin et le féminin. Tu es un homme, il y a une toilette pour toi. Tu es une femme, il y a une toilette pour toi. 

Et selon toi, une petite fille de 8 ans devrait faire ses besoins à côté d’un homme de 40 ans qui fait les siens ? Et si cet homme est pédophile ou voyeur, qu’il viole cette petite fille dans les toilettes d’un centre d’achat, vas-tu être encore contente de ta position sur les toilettes non genrées ? Et si cette petite fille est la tienne, j’imagine que tu seras la première à dire que ce genre de toilettes universelles ne devrait pas exister. Qu’il faut absolument protéger nos enfants de ce potentiel danger.

Mais je vois où est ton intérêt, ta raison pour affirmer que désormais les toilettes publiques devraient être universelles : pour satisfaire le mouvement LGBTQ+. Ont-ils besoin de ça puisqu’ils n’ont qu’à aller aux toilettes du genre qu’ils ont au moment où ils ont envie, sans fatiguer tout le monde. Mais j’le vois ton problème Louise. T’es woke ! Tu cherches à être politically correct et c’est dégoûtant !

Anonyme
 

Je vous rassure, rien dans ma pensée ou mon discours ne peut vous permettre de m’identifier comme woke. Si vous aviez lu attentivement ma réponse, vous auriez constaté que je parlais de toilettes dans des espaces fermés et non de ces immenses toilettes à plusieurs cabines tel qu’il en existe de nos jours. Seuls pourraient être communs les espaces des lavabos, des sèche-mains, des tables à langer et des autres fonctions générales.