/entertainment/music
Navigation

États-Unis: Des concerts pour personnes vaccinées

Le milieu du spectacle se déconfine de plus en plus vite aux États-Unis

US-INTERSECT-MUSIC-FESTIVAL
Photo AFP Foo Fighters

Coup d'oeil sur cet article

C’était inimaginable il y a quelques semaines à peine, mais dans 10 jours, le 20 juin, les Foo Fighters vont donner un concert dans un Madison Square Garden qui devrait être rempli à craquer.

Près de 15 000 fans sont attendus pour ce qui sera le premier grand concert post-pandémie à New York.

Comment est-ce possible ? Tous les spectateurs devront présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19 pour être admis.

La même règle prévaudra pour la série de 30 représentations que donnera Bruce Springsteen dans l’un des théâtres de Broadway, cet été.

Aux États-Unis, le déconfinement de l’industrie du spectacle est passé en deuxième vitesse. Pas un jour ou presque ne passe sans qu’un amphithéâtre ou un festival n’annonce des concerts pour l’été ou l’automne.

Dans plusieurs cas, on exige un passeport vaccinal ou un test négatif réalisé dans les 24 heures précédentes. C’est le cas du festival Lollapalooza, qui attend 100 000 personnes par jour au Grant Park de Chicago, à la fin du mois de juillet.

<em>Miley Cyrus</em>
Photo AFP
Miley Cyrus

Au Québec, le RÉMI (Regroupement des événements majeurs internationaux) se dit en faveur d’étudier « la nécessité de présenter une preuve vaccinale ou un test négatif à la COVID-19 pourvu que cela permette d’organiser de plus importants rassemblements que ceux qui sont prévus pour le moment », écrit son président, Martin Roy, dans une infolettre récente publiée sur le site TourismExpress.

Actuellement, la capacité maximale pour un événement est de 2500 personnes.

« Il faut accélérer les choses », dit au Journal M. Roy, qui insiste sur le fait que cette mesure serait temporaire.

Si elle est adoptée rapidement, avance-t-il, elle permettrait d’organiser de plus grands événements à la fin de l’été ou au début de l’automne. « Nous avons besoin de prévisibilité. Il faut savoir ce qui va se passer dans trois mois », argue Martin Roy.

Patience au Québec

Autrement, les Québécois devront faire preuve de patience avant le retour des grands concerts devant des milliers de personnes dans les grands amphithéâtres de Montréal et de Québec.

Au Centre Bell, six concerts sont à l’horaire d’ici la fin de 2021. Déjà, on prévoit que celui de James Taylor, le 18 septembre, sera reporté, tandis que le sort du programme double Enrique Iglesias/Ricky Martin, le 9 octobre, est incertain.

Les autres (Harry Styles, MALUMA, Genesis et Marc Anthony) sont toujours à l’horaire, pour l’instant du moins, comme les concerts de Deftones, Megadeth, Stars On Ice, Scooby-Doo and The Lost City of Gold, Judas Priest, Paul Piché et Polo&Pan, à la Place Bell de Laval.

À Québec, le seul spectacle prévu au Centre Vidéotron d’ici la fin de 2021 est celui de Megadeth. Comme à Laval, sa présentation dépendra des mesures sanitaires qui seront en vigueur au mois d’octobre.

Du reste, le grand patron du Centre Vidéotron, Martin Tremblay, planche sur un retour à la normale en 2022.

« Nous sommes à la remorque de la Santé publique. On va se conformer aux normes. Tant qu’on n’aura pas d’approbation, on ne pourra planifier ces tournées. J’espère quand même que ça pourra se passer plutôt à l’automne 2021 », affirme-t-il. 

Des spectacles avec preuve vaccinale ou test négatif à la COVID   

  • 20 juin : Foo Fighters, au Madison Square Garden de New York. 
  • 26 juin au 4 septembre : Bruce Springsteen, au St. James Theater de New York. 
  • 29 juillet au 1er août : Festival Lollapalooza, à Chicago, avec les Foo Fighters, Post Malone, Miley Cyrus, Journey et Tyler, The Creator... 
  • 10 au 12 septembre : Festival Pitchfork, à Chicago, avec Phoebe Bridgers, St. Vincent et Erykah Badu.