/opinion/columnists
Navigation

Mettons des gens vaccinés dans les gradins

SÉRIES : Jets vs Canadiens
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Voilà déjà quelques jours que je trouve que nos gouvernements n’ont pas un message clair sur les bénéfices d’être pleinement vacciné. Je ne parle pas ici des bénéfices pour la santé, qui sont évidents, mais plutôt des gains de liberté.

D’ailleurs, je commence à entendre le commentaire de gens qui s’apprêtent à recevoir la deuxième dose et qui se demandent ce qui va changer pour eux. La quarantaine de retour de voyage est l’exemple parfait d’une contrainte que les gens vaccinés à deux doses remettent en question. Justin Trudeau confirme que la chose est à l’étude en vue d’annonces à court terme.

La deuxième dose de vaccin assure une protection optimale. La démonstration est faite dans d’autres pays, mais aussi chez nous si on en juge par le recul de la COVID-19 dans les résidences pour aînés. Dans la logique des personnes qui vont se faire vacciner, ladite efficacité du vaccin doit être synonyme de gains de liberté.

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:

Le Québec énergisé !

Ce qui m’amène au Centre Bell. Le succès du Canadien en séries éliminatoires est aussi enivrant qu’imprévu. Qu’on soit maniaque de hockey ou non, il faudrait être insensible pour ne pas sentir la frénésie et l’énergie que provoque cette incursion autour de la coupe Stanley.

Jusqu’à aujourd’hui, 2500 spectateurs ont été admis dans l’amphithéâtre du Canadien. Deux cent cinquante par section, en respectant la distanciation. À l’échelle du Canada, Montréal a fait figure de pionnier, le Centre Bell étant le premier endroit à accueillir des partisans. Mais dans la prochaine ronde, comparé avec les équipes américaines, notre foule de 2500 partisans va faire pic-pic.

Pourrions-nous faire entrer plus de spectateurs enthousiastes dans le temple du hockey sans prendre de risques sanitaires incohérents avec les efforts du reste de la société ? Je réponds oui... à condition d’ajouter aux 2500 partisans actuels des personnes complètement vaccinées. Ce fut fait dans le baseball majeur.

Il reste des sections vides couvertes par des draps décoratifs présentement. Je suis convaincu qu’on pourrait ouvrir, sans distanciation, plusieurs sections réservées à des personnes complètement vaccinées. Pour monter la foule à 8000, 10 000, plus encore ? Le Dr Arruda doit regarder les options.

Le sens de la vaccination

Il n’y a AUCUN moyen plus expli-cite d’insister sur l’importance d’être vacciné avec deux doses que de remplir des sections du Centre Bell de partisans. Montrer la valeur d’être complètement vacciné de la façon la plus concrète et émotive qui soit. Profiter de l’euphorie du hockey pour illustrer les bénéfices de la vaccination---.

(Et du même coup, éviter que le Canadien perde l’avantage de la foule parce que la sienne serait trop dispersée... Chutttt ! c’est un secret !)

Jusqu’à maintenant, il était inutile d’évoquer les possibilités à offrir aux gens complètement vaccinés, puisqu’il y en avait trop peu.

Aujourd’hui, plus de 600 000 Québécois ont reçu leurs deux doses, notamment plusieurs travailleurs de la santé. 

S’ils ont le privilège d’être surreprésentés dans les prochains matchs du CH, je ne suis pas jaloux, je me réjouis.