/news/education
Navigation

Une autre grève force la fermeture des écoles au Québec

Une autre grève force la fermeture des écoles au Québec
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle grève «mystère» du Syndicat des professionnelles et professionnels de l’éducation force la fermeture des écoles mercredi, alors que les grévistes organisent en avant-midi des lignes de piquetage devant les établissements scolaires du Québec.

Dans la région de Québec, ils sont quelque 800 membres du syndicat à débrayer l’espace d’une demi-journée, alors que plus de 200 professionnels seront en grève «mystère» au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Dans l’Outaouais, plus de 350 professionnels sont concernés par le débrayage d’une demi-journée. Les écoles seront donc fermées et les cours suspendus.

Idem pour Montréal où le Centre de services scolaire a annoncé la suspension des cours en raison justement de cette action de rue du syndicat.

Pour ce faire, les écoles du primaire seront fermées toute la journée, ainsi que les services de garde. Il n’y aura pas non plus d’enseignement à distance.

Les élèves du secondaire seront en télétravail en avant-midi, alors que les cours de l’après-midi se dérouleront en présentiel, selon l’horaire habituel.

Cependant, les écoles secondaires Sophie-Barat, Saint-Henri, Évangéline, La Dauversière, La Voie et Louis-Riel seront ouvertes avec le même horaire en raison de l’opération de vaccination prévue le même jour.

«Nous sommes conscients des défis occasionnés par cette année d’exception et que les grèves des dernières semaines viennent modifier, une fois de plus, la routine des familles», a indiqué le Centre de services scolaire de Montréal.

Pour sa part, le Centre de services scolaire de la Pointe-de-l’Île a également annoncé la suspension des cours et des services de garde pour la journée de mercredi. Toutes les écoles du primaire et du secondaire seront donc fermées.

C’est le troisième piquetage organisé en l’espace de six semaines par les 10 000 professionnels de l’éducation, dont la convention collective est échue depuis 2020.