/news/politics
Navigation

Attentat de London et loi 21: un amalgame «ignoble», déplore Legault

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre François Legault a vilipendé les journalistes et chroniqueurs canadiens-anglais qui font un lien « ignoble » entre la loi 21 sur la laïcité de l’État et l’attentat de London en Ontario.

• À lire aussi: London: comparution du suspect de l’attaque au camion-bélier

• À lire aussi: Le Quebec bashing va bien

« J’ai lu certains éditoriaux, certains commentateurs du reste du Canada qui ont essayé de faire un lien entre ce qui s’est passé à London et la loi 21. Je pense que c’est ignoble et totalement inacceptable », a-t-il laissé tomber jeudi. 

Salman Afzaal, Madiha Salman, Ymna Azfzaal et Talat Afzaal ont tous perdu la vie dimanche lors d’une attaque au camion-bélier. Le tueur les a ciblés en raison de leur foi musulmane, selon les autorités. 

Une réflexion

Le premier ministre Justin Trudeau a qualifié le geste « d’attaque terroriste motivée par la haine ». Ce n’est malheureusement pas un cas isolé, a-t-il affirmé, en prenant pour exemple la tuerie de la mosquée de Québec en 2017, l’attaque au couteau devant une mosquée de Toronto en septembre et les attaques contre les musulmanes noires à Edmonton. 

Des journalistes lui ont demandé si la loi 21 alimente la haine et la discrimination. M. Trudeau a répondu « non », mais a ajouté qu’il risque d’y avoir dans « les semaines et les mois à venir » une réflexion sur le but de la loi 21, entre autres « parce qu’il y a une réelle inquiétude par rapport à la montée de l’intolérance et de l’islamophobie ».  

Des chroniqueurs ont également fait un lien entre l’islamophobie et la loi 21, qui interdit le port de signe religieux aux employés de l’État en position d’autorité coercitive et aux enseignants du réseau scolaire public. Legault n’a pas apprécié. 

« Ce n’est pas vrai qu’on va laisser des journalistes du reste du Canada venir casser du sucre... traiter les Québécois de racistes », a-t-il laissé tomber. 

« On essaie de faire un amalgame entre la loi 21, qui ne s’appliquer pas dans le reste du Canada et ce qui s’est passé en Ontario. C’est assez ignoble », a-t-il dit. 

– Avec Raphaël Pirro, Agence QMI


  • Les funérailles des quatre membres de la famille musulmane tués seront célébrées samedi, à London, en Ontario.
  • Nathaniel Veltman, 20 ans, a comparu brièvement jeudi sans émotion par visioconférence. Il devra répondre à quatre accusations de meurtre au premier degré et à un chef de tentative de meurtre.