/news/society
Navigation

La Côte-Nord est-elle la nouvelle Gaspésie?

La Côte-Nord est-elle la nouvelle Gaspésie?
Capture d'écran TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

En prévision des vacances estivales, la Côte-Nord se prépare à accueillir les touristes avides d’activités de plein air et de grands espaces.

• À lire aussi: Les restrictions à la frontière Québec–Ontario bientôt levées

• À lire aussi: Les voyages peu populaires malgré les assouplissements

Les autorités craignent toutefois les débordements comme ceux de l'été 2020, en Gaspésie. «On va tenter de faciliter leur séjour, de les diriger vers les endroits les plus adaptés», a affirmé Luc Noël, préfet de la municipalité de la Minganie.

De leur côté, les entrepreneurs de la Côte-Nord se disent ferrés pour la saison estivale. Les assouplissements des mesures permettent plus de latitude.

«Il a fallu installer tout un système l’an dernier, mais maintenant ça va bien», a mentionné Brigitte Lemay, directrice de l’Auberge internationale Le Tangon a TVA Nouvelles.

Plus de 11 % des vacanciers ont affirmé vouloir visiter la région. Avec un budget moyen de 727$ par personne, les Québécois planifient plusieurs activités dans leur séjour nordique: randonnée, camping, plage et réunions familiales.

Les hébergements traditionnels comme les hôtels et motels s'attendent à une baisse de popularité. Tandis que pour les terrains de campings et pourvoiries, c’est le contraire. Les propriétaires s’attendent à voir leur popularité grimper en flèche.

Saguenay–Lac-Saint-Jean: deuxième région la plus prisée des Québécois pour leurs vacances  

Valerie Fortin

Les touristes seront nombreux cet été au Saguenay–Lac-Saint-Jean, si l'on se fie à un sondage de CAA-Québec sur les intentions de vacances des Québécois.

La région arrive en deuxième place, après la Capitale-Nationale (y compris Charlevoix), dans les destinations choisies par les vacanciers au Québec.

Les résultats de ce sondage ne surprennent pas les intervenants du milieu touristique qui s'attendent à une année exceptionnelle.

«On s'en va vers un record de visiteurs pour cette année. L'an dernier était déjà un record... On voit que c'est beaucoup de l'intra-Québec, des gens de la Montérégie, de la région de Québec, Montréal», a indiqué le directeur général du Centre de villégiature et camping Dame-en-Terre d'Alma, Mathieu Brassard.

Les 280 terrains du Camping Dame-en-Terre sont déjà complets pratiquement pour tout l'été. Même chose à l'Auberge des îles de Saint-Gédéon.

«J'aurais 20 chambres de plus, je les aurais louées... On a même des listes d'attente si jamais il y a des annulations», a affirmé Éric Larouche, propriétaire de l'Auberge des Îles, situé sur le bord du lac Saint-Jean.

Propriétaire d'un hôtel au centre-ville de Chicoutimi Éric Larouche constate que l'hébergement en villégiature est beaucoup plus populaire.

C'est ce qu’indique aussi le sondage de CAA-Québec: l'engouement est très important pour l'hébergement de type nature, comme les campings, les pourvoiries et les chalets, au détriment des hébergements plus traditionnels comme les hôtels.

«Les festivals, les événements, il y a moins de choses dans les centres urbains, ce qui fait que les gens ont moins d'intérêt», a-t-il expliqué.

Dans les attraits touristiques, comme le Zoo sauvage de Saint-Félicien, on s'attend aussi à un bon achalandage. Déjà, on connait un meilleur début de saison que l'an dernier.

Selon le sondage de CAA-Québec, 83 % des Québécois prévoient passer leurs vacances dans la province cette année par rapport à 77 % en 2020.

À VOIR AUSSI