/sports/racing
Navigation

Un pilote sollicité!

Des courses à Granby et à Vallée-Jonction pour Raphaël Lessard

Raphael Lessard
Photo courtoisie, Éric Pivin L’Autodrome Granby pourra compter sur un invité de marque en Raphaël Lessard au cours des prochaines semaines.

Coup d'oeil sur cet article

Incapable de poursuivre son parcours dans la série des Camionnettes Camping World au sud de la frontière, Raphaël Lessard pourra s’exprimer au Québec au cours des prochaines semaines.

• À lire aussi: Lessard remplacé au sein de l’écurie GMS?

• À lire aussi: L’argent avant... le talent

• À lire aussi: Trop peu...trop tard pour Lessard

Le Journal a appris que le pilote beauceron qui, faute de budget, a perdu son volant au sein de l’écurie GMS dans la troisième division du NASCAR, renouera avec la compétition autant sur l’asphalte que sur la terre battue.

L’Autodrome Granby annoncera sous peu que Lessard participera au programme de courses du vendredi 25 juin à bord du troisième bolide de la prestigieuse écurie des frères François et Steve Bernier, dont la réputation n’est plus à faire sur la terre battue.

L’entente permettra à Lessard de courir lors de cinq soirées de courses dans la catégorie « Modifiée ». Outre l’équipe des frères Bernier, le concessionnaire Lussier Chevrolet Buick GMC de Saint-Hyacinthe est aussi partenaire dans l’aventure.

À Vallée-Jonction

Celui qui célébrera ses 20 ans le 5 juillet prochain s’était justement fait remarquer à sa première épreuve sur la terre battue le 29 mars dernier quand il avait rallié l’arrivée au troisième rang dans la série des camionnettes NASCAR.

Mais une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. Un volant en classe « Modifiée », cette fois sur l’asphalte, aurait aussi été proposé à Lessard qui, de retour dans sa Beauce natale au cours des dernières semaines, s’est déniché un emploi à temps plein dans une... érablière.

La voiture du... beau-frère

L’important pour lui, c’est de garder la main, ce qu’il va faire dès samedi à l’Autodrome Chaudière, à l’occasion d’une épreuve locale de la série LMS (Late Model Sportsman) à Vallée-Jonction. Lessard se verra alors confier le volant de la voiture habituellement pilotée par son beau-frère, Dominic Jacques. 

La dernière présence du jeune prodige de Saint-Joseph-de-Beauce sur un circuit remonte au 1er mai dernier quand il s’est classé huitième lors de la septième manche du Championnat des camionnettes Camping World.

« C’est une bonne nouvelle non seulement pour Raphaël, mais aussi pour les amateurs de course, a indiqué Martin Roy, dirigeant à l’Autodrome Chaudière. Nous souhaitons qu’ils soient nombreux à venir l’encourager. »

Trois bulles de 250 spectateurs chacune seront autorisées à assister à la rentrée de Lessard qui, selon nos informations, reviendra courir au même endroit, deux semaines plus tard, à l’occasion de la première étape de la prestigieuse « Triple couronne » qu’il avait remportée en 2019.

Aux États-Unis

Mais ce n’est pas tout. Le Journal a appris que Lessard pourrait prendre part, dès que les conditions sanitaires le permettront [lire l’ouverture des frontières], à des épreuves de la classe « Modifiée » cet été aux États-Unis présentées à Lee (New Hampshire), à Oxford Plains (Maine) et à Thompson (Connecticut) notamment. Sur l’asphalte, cette fois. 

Le volant d’une voiture associée au réputé concepteur Paul Michaud lui serait alors proposé. Autre bonne nouvelle, des investisseurs de la première heure qui ont parrainé la carrière de Lessard, seraient prêts à le financer non seulement dans ce projet spécifique, mais aussi pour un retour à temps plein en Camionnettes l’an prochain, moyennant quelques conditions.

Parmi ces conditions, celle de compter sur l’expertise d’Alan Labrosse. Or, le principal intéressé n’a pas nié, en entrevue au Journal, qu’il était prêt à reprendre du service. D’ailleurs, Labrosse et Lessard ont partagé un repas cette semaine dans la région de Trois-Rivières.

« J’aime le kid, a affirmé Labrosse et je lui ai fait savoir qu’il pouvait toujours compter sur moi. »