/entertainment/comedy
Navigation

Philippe Laprise: un défi complètement TDAH... en pédalo

Philippe Laprise: un défi complètement TDAH... en pédalo
COURTOISIE Z

Coup d'oeil sur cet article

Les 9, 10 et 11 août prochain, ne cherchez pas Philippe Laprise: il sera au Lac-Saint-Jean. Pour être plus précis, il sera sur le lac, en pédalo, quelque part entre Péribonka et Roberval. L’humoriste a décidé de relever un défi, et il le fait pour une bonne cause. 

Un jour, à l’occasion d’une réunion de la fondation qui porte son nom, Philippe Laprise et ses collaborateurs tentaient de trouver une idée d’événement qui sortirait de l’ordinaire. «On cherchait une activité complètement TDAH. On était en réunion via Zoom et on lançait des idées. À un moment donné, la fille de la directrice Isabelle Wolfe a crié de sa chambre: “Tu devrais traverser le fleuve en pédalo.” Évidemment, on est parti à rire.»

Sauf que... la directrice a répliqué aussitôt en disant que ça n’avait pas de bon sens et que c’était trop dangereux. Philippe Laprise avait alors rétorqué que ce n’était pas une question de danger, mais de distance. «J’ai dit que ce n’était pas assez long. Un autre membre du conseil d’administration avait alors suggéré de traverser le lac Saint-Jean.»

L’humoriste a sauté à pieds joints sur l’idée. «Ce sera comme les nageurs qui font la traversée du lac, mais moi, ce sera en pédalo.»

Un trajet de 32 km

Ainsi, le 9, 10 ou 11 août prochain, Philippe Laprise s’installera à bord d’un pédalo-ponton et fera le même trajet que celui que les athlètes-nageurs font chaque année lors de la célèbre Traversée internationale du lac Saint-Jean, entre Péribonka et Roberval. Un trajet de 32 km.

Philippe ne sera pas seul à bord de l’embarcation; il sera avec des complices d’un autre gros exploit sportif, le Grand défi Pierre Lavoie. «Ils pédalent avec moi depuis cinq ans et ils feront la traversée avec moi. Ils vont la faire en rotation, et moi, je la ferai au complet.»

Autour de l’embarcation, il y aura deux pontons à moteur pour les escorter. Philippe Laprise s’empresse d’ajouter: «L’image de ça est importante. Ce que je veux créer comme symbole, c’est que le pédalo représente mon TDAH. Ça veut dire qu’il est possible que ça me donne des difficultés, mais que, malgré le fait que je sois en pédalo, je vais avancer et me rendre à mon objectif, parce que je serai bien encadré et qu’autour de moi, j’aurai la sécurité dont j’ai besoin.»

Quant à la préparation physique pour relever ce défi, elle est bien amorcée. Philippe Laprise le dit: depuis six ans maintenant, il fait entre 2500 et 4000 km de vélo par année. D’ici la deuxième semaine du mois d’août, il poursuivra son entraînement, fera des tests avec l’embarcation et sera encore du Grand défi Pierre Lavoie. Tout ce qu’il faut pour se préparer les mollets.

Météo et sécurité

Philippe Laprise et son équipe prévoient, si tout se passe bien, que le périple se fera en six ou sept heures environ. Quant à la date précise à laquelle il le réalisera, elle dépendra de la météo. «Je connais le lac Saint-Jean. Je ne suis pas un expert en navigation, mais je sais qu’on peut partir le matin, alors que tout est calme, puis en après-midi, il peut y avoir des vagues de 5 pi dans le milieu. On ne veut pas ça!»

L’autre raison qui explique qu’on ne peut pas donner de date fixe en est une de sécurité. «Je ne veux pas qu’il y ait de rassemblements, à cause de la pandémie, et je ne veux pas partir sur le lac avec plein d’embarcations autour. Je ne peux pas faire ça. Je vais seulement avoir mon équipe pour m’escorter.»

Cette traversée du lac Saint-Jean en pédalo est une première pour l’humoriste, mais elle pourrait se reproduire. «On va réévaluer, à la fin de l’événement, pour savoir si ça pourrait revenir chaque année. Ça pourrait même se faire ailleurs. Quelqu’un m’a parlé récemment de la Baie-des-Chaleurs, mais c’est un peu plus grand et il y a plus de vagues!»

Fondation Philippe Laprise

Mise sur pied depuis un peu plus d’un an maintenant, et récemment reconnue à titre d’organisme de bienfaisance enregistré par l’Agence du revenu du Canada, la Fondation Philippe Laprise a comme mission «de sensibiliser, de mobiliser et de passer à l’action pour assurer un meilleur avenir aux gens, petits et grands, du Québec touchés par le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).»

L’événement de la traversée du lac Saint-Jean en pédalo aidera à amasser des fonds au profit de la fondation. «Mon objectif est de 25 000 $, et je suis convaincu qu’on va l’atteindre», a fait savoir le dynamique humoriste. Au moment de l’entrevue, à la fin du mois de mai, 4000 $ avaient déjà été amassés.

Pour davantage d’information: fondationphilippelaprise.com.