/news/society
Navigation

Une étude sur le harcèlement de rue à Montréal

Une étude sur le harcèlement de rue à Montréal
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Afin de mieux comprendre la problématique de harcèlement de rue envers les femmes, la Ville de Montréal annonce la mise sur pied d’une recherche quantitative en collaboration avec une équipe de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

«Encore aujourd’hui, le harcèlement de rue est une réalité à laquelle trop de filles et de femmes sont confrontées. Cette situation est totalement inadmissible. Le harcèlement n’a tout simplement pas sa place dans la société», a déclaré vendredi la mairesse de Montréal, Valérie Plante, par communiqué.

La Ville offrira une contribution financière de 50 000 $ pour la réalisation de l’étude. Le Secrétariat à la condition féminine ajoutera 60 000 $ de plus.

«Il n’existe pas de portrait chiffré pour mesurer le phénomène du harcèlement de rue à Montréal. Comme les incidents ne sont que peu souvent rapportés, cet enjeu tend à être banalisé et il devient difficile d’avoir accès à un portrait juste et éclairé de la réalité», a ajouté Nathalie Goulet, responsable de la condition féminine au comité exécutif de la Ville.