/misc
Navigation

Le CH va surprendre!

SÉRIES : Maple Leafs vs Canadiens
Photo Martin Chevalier Dominique Ducharme constitue un atout majeur pour le CH dans la série contre Vegas.

Coup d'oeil sur cet article

Alors ce sera Vegas. Ce n’était pas mon choix. À mon avis, les chances du CH décuplaient face au Colorado. Ceci doit probablement expliquer cela. Les meilleures équipes se faufilent jusqu’au carré d’as. 

C’est ici que les « haters gonna hate » s’étouffent avec une gorgée de café cheap. C’est connu, le seul filtre des tyrans de la toile « sôciale » est celui de leur percolateur...

J’en viens au fait. S’il est un seul intrus dans ce quatuor de distinction, il faut que ce soit Montréal. Vegas a terminé au deuxième rang de toute la LNH, Tampa Bay aurait coiffé tout le monde avec Kucherov et Stamkos en saison, la preuve en est démontrée en séries. 

Les Islanders étaient au quatrième rang de leur section, mais c’est à se demander si le classement final avait une importance pour Lou Lamoriello, un vlimeux... 

Le Canadien a aussi pris le dernier rang d’accès au gros tournoi. Toutefois, il l’a fait dans la division risible du circuit. Du moins aux yeux des trois sections américaines. Je n’invente rien. Plusieurs joueurs ne le diront pas, mais n’en pensent pas moins. Ils regardaient la section Canada de haut. Ils s’en moquaient. Une forte majorité d’observateurs ont convenu que le Nord était la plus faible des quatre divisions de la ligue. Et du plus faible, le CH fut le dernier classé. 

Vegas confiant

Le point est donc que Vegas, qui vient de sortir gagnant d’une série à haute teneur en émotions face aux gagnants du trophée du Président, voit débarquer le Canadien avec une confiance débordante.

Autrement dit, ils ne se méfient pas et ne respectent pas Montréal. Ils finissent par avoir une pensée pour Carey Price, mais tout joueur de hockey croit pouvoir battre un gardien avant le premier déplacement vif, avant le premier doute devant un arrêt inattendu. 

Quand ils pensent au trio de Staal, Perry et Armia, ils se disent : lorsque l’on va passer à côté d’eux, leur slip coquille leur protégera l’arrière frein... En clair, Vegas n’a peur de rien, surtout pas du Canadien.

Un avantage au CH

Ça confère un premier avantage au CH. Dominique Ducharme est aussi un avantage pour le bleu blanc rouge. Pete DeBoer n’a jamais rien gagné dans la LNH et derrière son calme apparent se cache un coach paniqué qui prend rarement de bonnes décisions lorsque ça chauffe. Tout le contraire de Ducharme. Les coachs ne marquent pas de buts, c’est vrai. Mais leur ascendant demeure important.

Devant le filet, net avantage de Carey Price. Ce n’est pas un jugement sur l’ensemble de la carrière. C’est une constatation posée sur les performances actuelles. Je précise ici tout le respect que je porte à Marc-André Fleury.

Bref le Canadien va surprendre. Je ne dis pas qu’il va gagner. Je favorise Vegas en 6 ce matin. 

Mais comme le vent est bon et que j’ai l’âme à la girouette, je me laisse le week-end pour virer ma prédiction de bord. Ce dont je suis convaincu, c’est qu’il y aura au moins six matchs dans cette série.

Vegas est autrement plus rapide que Montréal, c’est vrai. Mais si le CH gagne la bataille de la possession de rondelle, il aura le loisir de choisir de faire jouer un 33 plutôt qu’un 45 tours. Les plus vieux savent...

Coup de coeur

À Marc Bergevin. Vivement critiqué, le patron du CH a trouvé la dernière saison très difficile. Animal social reclus en raison de la pandémie, privé de ses enfants, Bergevin a néanmoins persisté et signé. C’est tout ça qui est sorti dans sa réaction lors de l’élimination des Jets. Ça nous ramène à sa fameuse danse de 2014. C’est le Bergevin qu’on aime et qu’on veut garder en poste.


Coup de gueule

Mark Scheifele, encore ! Il a attaqué la crédibilité du département de la sécurité des joueurs cette semaine en l’accusant carrément pour l’élimination des Jets de Winnipeg devant le Canadien. Loin du repentir, loin des excuses à Evans, à ses coéquipiers, à son sport et à tous les jeunes amateurs horrifiés devant cette attaque vicieuse. La LNH devrait ajouter quatre matchs à sa sanction.


Un p'tit 2 sur...

Une victoire du Lightning de Tampa Bay face aux Islanders de New York dans l’autre demi-finale de la LNH. Jusque-là, je me la joue fessier. Toutefois, j’ajoute que la série se décidera en prolongation du match numéro 7. Un but d’éboueurs qui rappellera à Lou Lamoriello qu’un gardien numéro 1 à 2 têtes est un modèle de saison et non de séries éliminatoires.