/news/green
Navigation

Lac–Saint-Jean: les feux menacent des infrastructures

La SOPFEU tente de protéger des secteurs qui peuvent être frappés par les incendies de forêt au Lac-Saint-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Les deux feux de forêt hors de contrôle dans le secteur de la Chute-des-Passes, au Lac-Saint-Jean, représentent déjà 80 % de toute la superficie brûlée au Québec en 2021 et menacent maintenant des infrastructures à proximité.  

Ayant pris naissance mardi dernier, les deux brasiers qui ont été causés par la foudre et la sécheresse du sol attribuable à la chaleur des derniers jours ont maintenant brûlé près de 5000 hectares de forêt. Il s’agit de 80 % de toute la superficie touchée par des feux de forêt en 2021.  

Plusieurs établissements de villégiature se trouvent notamment très près de la zone touchée par l’incendie (# 326) situé plus au sud, près du kilomètre 74 du chemin principal de Chute-des-Passes. À quelques kilomètres au nord-est, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) tente de protéger la centrale d’Hydro-Québec Péribonka IV. « On est en train de poursuivre la ligne d’arrêt mécanisé sur le flanc en direction de la centrale au cas où le feu changerait de direction et des asperseurs ont aussi été installés », précise Josée Poitras, porte-parole de l’organisation.

Des renforts

Le feu qui a ravagé plus de 50 000 hectares de forêt l’été dernier dans le même secteur se trouvait plus ou moins à mi-chemin entre les deux brasiers qui font rage actuellement. 

Pour l’instant, il est impossible de prédire si ces derniers prendront autant d’ampleur. Toutefois, on précise que leur vitesse de propagation est moindre que celle du brasier de l’an dernier, et qu’elles semblent avoir ralenti dernièrement.  

« Mais on ne connaît jamais le comportement qu’un feu peut avoir », souligne Mme Poitras.

Pour éviter la catastrophe de l’an dernier, 80 sapeurs forestiers de la Colombie-Britannique sont débarqués au Québec samedi et prêteront main-forte à la SOPFEU.  

Au total, plus de 200 personnes seront sur le terrain en début de semaine pour circonscrire les flammes.  

Périmètre de sécurité  

Entre temps, l’organisation a établi un « polygone de sécurité » autour du feu 326, d’environ 30 km de long par 15 km de large. Il s’étend du kilomètre 55 au kilomètre 85 du chemin principal de la Chute-des-Passes et s’étire jusqu’à la rivière Péribonka.  

Les personnes qui s’y introduiraient pourraient non seulement être encerclées par le brasier, mais des arbres pourraient aussi leur tomber dessus, sans parler des opérations de la SOPFEU.

« Imaginez la pression d’un largage de 6000 L d’eau sur votre tête, c’est extrêmement dangereux », prévient la porte-parole de l’organisation. 

Une saison des feux bien entamée   

  • Feux de forêt cette année : 344  
  • Moyenne depuis 10 ans à la même date : 200  
  • Hectares affectés : 6193  
  • Moyenne depuis 10 ans à la même date : 4617   

SUPERFICIE INCENDIES CHUTE-DES-PASSES :  

  • Feu 326 : 3287 hectares  
  • Feu 329 : 1648 hectares  
  • Total : 4935 hectares   

Source: SOPFEU