/weekend
Navigation

Tomber sous le charme des haïkus

Coup d'oeil sur cet article

Cet été, Jeanne doit terminer d’écrire son recueil de haïkus. Une tâche qui se complique lorsque ses petits voisins d’en bas, Thomas et Billie, viennent la rejoindre sur son balcon, tous les soirs. Jeanne refuse d’être la nouvelle « TOP grincheuse » du quartier, alors plutôt que de chasser les enfants, elle les initie aux haïkus, certaine que ça les ennuiera. À sa grande surprise, Thomas et Billie tombent sous le charme de la poésie...

<b><i>Mon été haïku</i></b><br/>
Jeanne Painchaud, illustrations de Chloloula<br/>
Éditions Druide<br/>
52 pages<br/>
Dès 7 ans
Photo courtoisie
Mon été haïku
Jeanne Painchaud, illustrations de Chloloula
Éditions Druide
52 pages
Dès 7 ans

Si vous êtes à la recherche d’une activité estivale qui vous permettra de développer votre créativité tout en découvrant un pan d’une culture étrangère, ce sublime album mérite sa place dans votre bibliothèque familiale ! En effet, en plus de raconter la touchante et adorable histoire de Thomas et Billie, et de leur nouvelle voisine d’en haut adorée, Jeanne, l’album Mon été haïku se veut le parfait guide pour se lancer soi-même dans la création de minuscules poèmes japonais.

À la fin du livre, on retrouve une section à la fois éducative et amusante pour écrire des haïkus et bricoler des « projets haïkus », notamment une grande marelle et une lanterne en origami. De plus, de nombreux haïkus de créateurs du Japon, du Canada et du Québec sont cités, au fil de l’histoire. Quelle belle façon de se familiariser avec cette forme de poésie !

Pour vivre à fond ses émotions

En plus de toute cette magie des mots, cet album nous réserve une surprise : un récit plus touchant que celui auquel on pouvait s’attendre... 

Tout nous portait à croire que Thomas et Billie, les petits voisins de Jeanne, faisaient simplement partie de l’histoire pour servir « d’élèves » à qui apprendre la poésie. 

Pourtant, plus l’histoire avance, plus on découvre l’importance de leur présence. Thomas a récemment vécu une tragédie et son apprentissage du haïku lui permet d’exprimer ses émotions, de s’ouvrir et de tranquillement guérir.

Impossible de ne pas tomber sous le charme de la belle relation entre Jeanne et ses petits voisins, et de cette merveille qu’est le haïku ! 

Petit chat botté 

Pierre Labrie, illustrations de Valérie Desrochers<br/>
Les Éditions Tête haute<br/>
36 pages<br/>
Pour les 0 à 5 ans
Photo courtoisie
Pierre Labrie, illustrations de Valérie Desrochers
Les Éditions Tête haute
36 pages
Pour les 0 à 5 ans

La poésie semble être à l’honneur, cette saison, et ce petit vent de fraîcheur en littérature jeunesse est plus que le bienvenu ! La collection « petite poésie », dirigée par Pierre Labrie, offre une poésie que l’on peut toucher, sentir et ressentir. « Une petite poésie pour devenir grand », comme le dit la présentation officielle. Dans cette histoire, on découvre un enfant qui est en admiration totale avec ses bottes et qui ne se lasse pas de nous énumérer toutes les raisons pour lesquelles il les aime. Une collection coup de cœur à laquelle se joindront bientôt six autres titres. 

En danger d’extinction 

Nono Granero<br/>
KATA Éditeur<br/>
62 pages<br/>
Pour les enfants de 2 à 7 ans
Photo courtoisie
Nono Granero
KATA Éditeur
62 pages
Pour les enfants de 2 à 7 ans

Facundo est un lynx gâté pourri : depuis sa naissance, il est soigné, nourri et chouchouté. Cependant, malgré toutes ces attentions qu’il reçoit dans un zoo, l’animal est malheureux... Il ne peut s’empêcher de penser qu’il serait mieux s’il n’était pas dans une cage. Facundo s’enfuit et rencontre un aigle, une tortue et une baleine qui, comme lui, sont en danger d’extinction. Et si leur survie reposait entièrement sur un nouvel habitat ? Drôle et imagé, le récit de cet album n’en demeure pas moins important : on doit prendre soin de la planète.  

Petit courage 

Taltal Levi
Monsieur Ed<br/>
48 pages<br/>
Dès 3 ans
Photo courtoisie
Taltal Levi Monsieur Ed
48 pages
Dès 3 ans

L’amitié, le courage et la curiosité sont mis à l’avant-plan dans ce splendide album entièrement réalisé au graphite et aux crayons de couleur. Son récit nous mène à transformer notre peur en curiosité. On y suit le quotidien d’une petite créature qui occupe ses journées en jouant avec les divers objets qui traînent, dans une maison. Cet être ne connaît pas le stress ; il aime se prélasser et regarder le soleil se lever. Un jour, une mystérieuse ombre surgit et la petite créature, craintive, se cache sous un meuble. Son quotidien se transforme du tout au tout... 

Le voyage d’un petit sac en papier 

Henry Cole<br/>
Éditions Scholastic<br/>
48 pages<br/>
Pour les 4 à 8 ans
Photo courtoisie
Henry Cole
Éditions Scholastic
48 pages
Pour les 4 à 8 ans

Né au sommet d’un arbre, un sac en papier est acheminé jusqu’à la caisse d’une épicerie. Là, il aboutit entre les mains d’un garçon prêt pour son premier jour d’école. Ce sac en papier sera utilisé par les membres d’une famille, d’une génération à l’autre. L’auteur explique à la fin qu’il a utilisé le même sac en papier pour ses lunchs environ 700 fois, pendant trois ans. Si vous feuilletez les pages d’un seul album, ce mois-ci, ça doit être celui-ci ! Attention : il ne contient aucun mot. Ce sont les illustrations qui parlent d’elles-mêmes et elles parlent fort ! Wow.

Sur le même sujet