/world/usa
Navigation

États-Unis: un agent de bord sème le chaos dans un avion

Coup d'oeil sur cet article

Un vol de Delta Airlines reliant Los Angeles et Atlanta a été perturbé par un agent de bord en congé, vendredi dernier.

Le suspect, Stephon Jamar Duncan, est un employé de la compagnie aérienne. Il ne travaillait toutefois pas le soir de l'événement, mais faisait partie des passagers, a indiqué CNN.

Selon la police, il aurait proféré des menaces terroristes avant de s’en prendre physiquement à deux agents de bord en service.

L’individu se serait aussi emparé de l’interphone et aurait averti les passagers «d’attraper leur masque à oxygène, parce qu’il y aurait bientôt de la turbulence dans l’avion.»

Les membres de l’équipage ont rapidement tenté de maîtriser l’homme visiblement psychologiquement instable. Ils auraient même demandé l’aide de passagers robustes afin de reprendre le contrôle de la situation plus rapidement.

L’avion a finalement dû dévier de sa trajectoire et atterrir à Oklahoma City, plutôt qu’à Atlanta. Le suspect a été arrêté par les policiers une fois l’avion arrivé à l’aéroport.

Des perturbations en hausse

Cet incident n’est malheureusement que l’un des nombreux événements du genre à être survenu au cours des dernières semaines. Plusieurs compagnies aériennes ont affirmé être aux prises avec une problématique de hausse du nombre de passagers perturbants des vols.

Jeudi dernier, soit la veille de l’incident du vol d’Atlanta, un autre vol de Delta Airlines a dû changer de destination en raison d’un problème avec un passager. Et le 4 juin, toujours chez Delta, un avion a effectué un atterrissage d’urgence après qu’un homme ait tenté d’entrer dans le cockpit.

American Airlines et Southwest Airlines ont elles aussi reconnu avoir dû récemment composer avec ce type d’incidents.

En mai, le président de la Federal Aviation Administration (FAA) avait avoué être inquiet de voir ces épisodes de rage dans les airs se répéter.

Un porte-parole de la FAA a indiqué avoir reçu 29 rapports concernant des comportements problématiques de passagers depuis le début de l’année.