/news/society
Navigation

Baromètre des constructions québécoises les plus aimées

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal, en collaboration avec la firme Léger, dévoile un coup de sonde sur une variété de sujets qui vous touchent de près ou de loin. Notre Baromètre mesure ainsi ce qui vous fait vibrer ou sourciller en tant que Québécoise ou Québécois, jeune ou moins jeune, francophone, anglophone ou allophone, à Montréal ou en région.

Parmi les constructions québécoises suivantes, lesquelles sont vos trois préférées ?

1. Le Vieux-Québec : 31 %

Photo courtoisie

2. Le Château Frontenac : 26 %

Photo, Didier Debusschere

3. Le Jardin botanique de Montréal : 18 %

Photo Jocelyn Malette

4. Le Vieux-Port de Montréal : 14%

Photo courtoisie

5. L’Oratoire Saint-Joseph : 13 %

Photo courtoisie

6. La basilique Notre-Dame : 11 %

7. Le nouveau pont Champlain : 10 %

8. Le Stade olympique : 10 %

9. Le Zoo de Granby : 10 %

10. Les Jardins de Métis : 8 %

11. La Biosphère de Montréal : 8 %

12. L’Aquarium du Québec : 7 %

13. Les barrages LG-2 et Manic : 6 %

14. Le Village québécois d’antan : 6 %

15. Le Château Montebello : 6 %

16. Habitat 67 : 6 %

17. Le pont Jacques-Cartier : 5 %

18. La basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré : 5 %

19. Le Parc Safari : 5 %

20. L’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac : 5 %

21. La Citadelle de Québec : 5 %

22. Le Musée canadien de l’histoire : 5 %

23. Le Zoo sauvage de Saint-Félicien : 5 %

24. Le fort Chambly : 4 %

25. Le Manoir Richelieu : 4 %


Méthodologie

Le sondage a été réalisé en deux temps. Une question ouverte a été posée aux panélistes LEO (Leger Opinion) pour qu’ils recensent leurs constructions québécoises préférées. Ensuite, un sondage scientifique a été réalisé auprès d’un millier de Québécoises et Québécois représentatifs du 28 au 30 mai 2021 sur la base des constructions québécoises les plus mentionnées. Seules les 25 constructions québécoises les plus mentionnées sont présentées dans ce baromètre.


  • Philippe Léger, Le Journal de Montréal   

LE CONSTAT

Notre patrimoine est riche, mais on ne le connaît que très peu. Ce baromètre est un hommage à nos grandes constructions d’aujourd’hui et d’hier. La ville de Québec est mise à l’honneur : le Vieux-Québec constitue notre construction préférée, et le Château Frontenac arrive tout juste derrière. Après viennent les nombreuses constructions montréalaises : le Jardin botanique, le Vieux-Port, l’Oratoire Saint-Joseph et ainsi de suite.

LA SURPRISE

Nous sommes fiers du patrimoine de notre propre région. En Gaspésie et sur la Côte-Nord, on affectionne les Jardins de Métis et les barrages LG-2 et de la Manic. Les gens de l’Outaouais préfèrent le Château Montebello, alors que les Estriens chérissent l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac et le Parc Safari. Du vrai nationalisme régional architectural !

LA DÉCEPTION

Nos constructions préférées se trouvent principalement à Montréal et à Québec ; la presque totalité se situant en région a été exclue du top 25. Est-ce par amour de nos grandes villes ou par méconnaissance de nos régions ? Je vous laisse juger par vous-même...

Témoignages de l’histoire   

  • Claude Villeneuve, Le Journal de Québec   

Ce qui ravit en découvrant le palmarès des constructions les plus appréciées des Québécois, c’est qu’on y trouve des témoignages architecturaux de presque toutes les époques.

Il y a des rappels de l’époque coloniale, avec le fort Chambly et, évidemment, le Vieux-Québec, plus anglais que français, malgré ce qu’on aime croire. On se rappelle également l’époque, fin XIXe, où les compagnies ferroviaires et les croisiéristes jetaient des hôtels de prestige tout au long de leurs itinéraires, dont le Château
Frontenac, perché sur le cap Diamant, bien en vedette.

S’ouvrir au génie

Le renouveau des vocations religieuses de la première moitié du XXe siècle est rappelé par l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré et l’Oratoire Saint-Joseph. Tout comme l’élan naturaliste des années 1930 avec de beaux jardins et la gestation d’institutions zoologiques d’envergure.

Même les mal-aimés projets de béton précontraint et d’acier des Trente Glorieuses trouvent leur place dans le cœur des Québécois. Dans Habitat 67, la Biosphère, le Stade olympique et les grands barrages, on retrouve la fierté d’un Québec qui non seulement accueille la contribution intellectuelle d’architectes venus de l’étranger, mais qui s’ouvre aussi sur son propre génie. 

Que laisserons-nous ?

Cela nous amène à nous demander quels seront les témoignages architecturaux que notre époque laissera à ceux qui nous suivront. Le nouveau pont Champlain, présent dans le baromètre, fait penser aux autres grands projets d’infrastructures routières qui font débat présentement. Les Québécois de 2100 se pâmeront-ils devant le tunnel Québec-Lévis ou le REM surélevé de l’est de Montréal ?

On manque des occasions en construisant une maison symphonique somme toute banale à Montréal ou des amphithéâtres « pas faits pour gagner des prix ». Le verre dont on fait les musées et les salles de spectacles d’aujourd’hui mettent plutôt leur environnement en vedette au bénéfice de ceux qui se trouvent à l’extérieur.

De l’ambition pour nos constructions, à l’ère du plus bas soumissionnaire ? Il faudra voir jusqu’à quel point nous sommes précautionneux de l’héritage que nous laisserons.


► Faites la différence

Les résultats de ce sondage vous font réagir ? Envoyez-nous vos lettres d’opinion pour participer à la discussion à l’adresse suivante : faitesladifference@quebecormedia.com

► Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages?

Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI