/news/society
Navigation

Accident à Saint-Tite: les jeunes sont en deuil

Coup d'oeil sur cet article

La municipalité de Saint-Tite est sous le choc depuis l’accident mortel qui a coûté la vie à un adolescent de 17 ans, lundi.

Élie Crète a perdu la vie dans un accident de la route. Au lendemain de l’événement, une cellule de crise a été déployée à l’intérieur à l’école secondaire Paul-Le Jeune. Les élèves sont en deuil. Des intervenants du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) et des psychologues sont présents pour rencontrer les jeunes qui en expriment le besoin.

«Son casier est rempli de messages», a raconté une adolescente à TVA Nouvelles.

Les élèves de cinquième secondaire étaient en période d'examens. La direction a décidé de repousser les tests prévus en raison du drame.

«Pendant la première période, des élèves de secondaire 5 sont allés à son véhicule qui est encore stationné à l’école et ils lui ont rendu un hommage», a confié une autre élève.

Sur les lieux de l’embardée, à 5 km de l'école secondaire, des fleurs ont été déposées au sol. Le long de la route 159, les traces de l'accident sont encore visibles.

Lundi, quatre adolescents ont pris la route après avoir terminé un examen. Le conducteur aurait perdu le contrôle de la voiture en effectuant un demi-tour. Le véhicule s'est renversé dans un fossé. Élie Crète était un des passagers. Les trois autres occupants, notamment le conducteur, ont été blessés. On ne craindrait pas pour leur vie.

Le père de la victime a écrit sur sa page Facebook qu'il n'en voulait pas au jeune homme qui conduisait.

La Sûreté du Québec poursuit son enquête. Pour l’instant, aucune hypothèse n'est écartée.

Une expertise sur le véhicule sera réalisée. Les policiers doivent aussi rencontrer d'autres témoins.