/sports/hockey/canadien
Navigation

De 2500 à 3500 fans au Centre Bell

Le CH augmentera légèrement sa capacité d’accueil pour ses prochains matchs à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Dominique Ducharme, Eric Staal, Tyler Toffoli, Jesperi Kotkaniemi et Ben Chiarot ont tour à tour milité pour une augmentation du nombre de spectateurs pour les prochaines rencontres à Montréal. Ils l’ont fait à titre d’entraîneur ou de joueurs, mais pas à celui de médecin ou d’épidémiologiste.

• À lire aussi: Les 5 clés pour gagner à la forteresse de Vegas

• À lire aussi: CH-Knights: rien n'est joué encore

C’était avant de connaître la décision du gouvernement. À partir de jeudi, les spectacles, événements sportifs et festivals pourront accueillir 3500 personnes. Pour le troisième match de cette demi-finale contre les Golden Knights de Vegas, le CH ouvrira donc ses portes à 3500 partisans. Il y aura alors 14 sections de 250 amateurs.

Photo d’archives, Martin Chevalier

« La foule crée une atmosphère et il n’y a rien qui se compare au Centre Bell, a dit Chiarot au lendemain d’un revers de 4 à 1 lors du premier match face aux Knights, au T-Mobile Arena. Plus il y aura de gens dans l’édifice à Montréal, mieux ce sera. »

  • Écoutez l'entrevue du chercheur en immunologie à la faculté de médecine de l'Université de Montréal, André Veillette, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« L’atmosphère et l’énergie dans les séries, c’est ce qu’il y a de mieux, a renchéri le joueur de centre Staal. On a connu un amphithéâtre plein pour la première fois depuis longtemps [10 mars 2020 pour le CH]. C’était génial. Il y a un avantage marqué aussi au Centre Bell pour l’équipe locale. Je l’ai souvent vécu comme joueur adverse. Un amphithéâtre plein est un gros avantage pour l’équipe locale. Nous aussi, on aimerait jouer devant un Centre Bell garni. Ça nous donnerait encore plus d’énergie. On a fait beaucoup de progrès avec les vaccins. Plus il y aura de spectateurs, mieux ce sera pour nous. »

Staal, l’un des joueurs les plus éloquents en entrevue chez le Tricolore, a parlé avec son cœur. Mais l’Ontarien de 36 ans savait aussi que la décision finale ne lui appartenait pas.

Le poids de la décision reposait entre les mains du gouvernement du Québec et de la Santé publique.     

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Carl-Étienne Juneau, docteur en Santé publique, sur QUB radio:    

Un autre monde

À Vegas, il y avait 17 884 partisans pour le premier match de la demi-finale au T-Mobile Arena. Il y régnait une ambiance du tonnerre, comme c’était le cas dans ce monde avant la pandémie de COVID-19. 

L’État du Nevada n’a toutefois pas les mêmes restrictions que le Québec. Comme mon collègue Antoine Lacroix l’écrivait cette semaine, on se retrouve sur une autre planète dans la ville du vice. La distanciation physique n’existe pratiquement plus et le port du masque reste recommandé, mais pas obligatoire.

Sur le plan hockey, les Knights ont joué un quatrième duel d’affilée en séries devant une salle comble. Ils ont signé quatre victoires en quatre matchs depuis : trois contre l’Avalanche du Colorado et une contre le Tricolore.   

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:   

Le fameux septième joueur

En entrevue avec le collègue Renaud Lavoie, de TVA Sports, le directeur général, Marc Bergevin, a aussi ajouté sa voix pour voir plus de fidèles passer les tourniquets du Centre Bell lors des prochaines rencontres. Depuis le sixième match du premier tour contre les Maple Leafs de Toronto, le CH a reçu la permission d’ouvrir ses portes à 2500 amateurs.

« Il y avait salle comble au T-Mobile Arena lundi, a souligné Bergevin. Ce genre de foule a toujours un impact sur les joueurs à domicile. J’espère que nous pourrons augmenter le nombre de spectateurs au Centre Bell afin de vraiment ressentir l’effet d’un septième joueur à Montréal. »

Le septième joueur serait la foule. Le Centre Bell restera toutefois bien loin de la réalité du T-Mobile Arena.

Au départ, le CH et le premier ministre François Legault auraient aimé doubler la capacité et passer à 5000 fans, selon des informations obtenues par Le Journal. M. Legault avait même parlé à Phillip Danault au cours des derniers jours.

« On poursuit nos discussions avec la Santé publique, avait dit le ministre de la Santé Christian Dubé, un peu avant l’annonce. Depuis qu’on a instauré des seuils, et pas juste pour le Canadien, il y a eu une évolution excessivement positive de la situation épidémiologiste. On a demandé à la Santé publique de voir si c’était possible d’y apporter des ajustements. Mais on a donné le temps à la Santé publique de regarder l’ensemble des données, pas uniquement le Canadien. »

« C’est un mélange d’analyses et de scénarios, avait ajouté le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda. Ce qu’on fait doit rester cohérent avec les autres lieux de rassemblements à l’intérieur ou l’extérieur. »


Avec la rareté des billets, les prix sont encore une fois complètement fous sur le site de revente officiel Ticketmaster. Pour un seul billet, cela varie entre 1076 $ et 5298 $, et peut même atteindre 10 396 $.

À VOIR AUSSI