/sports/hockey/canadien
Navigation

Spectateurs lors d'événement sportif: 2 poids 2 mesures?

Les exemptions obtenues par la LNH et le Canadien créent des attentes chez les autres organisations

HKN-HKO-SPO-WINNIPEG-JETS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-THREE
Photo d'archives, AFP Pour les prochains matchs du Canadien au Centre Bell, 3500 spectateurs seront admis chaque soir.

Coup d'oeil sur cet article

Au cours des dix derniers jours, la Ligue nationale de hockey (LNH) et le Canadien sont parvenus à obtenir des exemptions importantes auprès des autorités fédérales et provinciales de santé publique. Une situation qui suscite des questions chez les autres organisations au Québec.

• À lire aussi - De 2500 à 3500 fans au Centre Bell

• À lire aussi - Les promoteurs doivent aiguiser leur patience

• À lire aussi - LNH: les équipes américaines pourront traverser la frontière

Ils ont reçu une bonne nouvelle mardi alors que le gouvernement a annoncé qu’ils pouvaient accueillir 3500 spectateurs lors de leurs événements.

Durant la prochaine saison estivale, les promoteurs de boxe ont prévu de présenter deux galas au Québec. Cependant, en raison des règles sanitaires qui sont en vigueur jusqu’au 1er septembre, ils ne pourront pas atteindre ce chiffre.

À Shawinigan, Eye of the Tiger Management ne pourra vendre plus de 1700 billets au Centre Gervais Auto. À Montréal, Groupe Yvon Michel (GYM) sera dans la même situation au Stade IGA qui a une capacité de 12 000 spectateurs. Si le gala peut attirer 3000 spectateurs lors de cette soirée, il pourra dire mission accomplie.

Au football, les Alouettes disputeront leurs deux premiers matchs sur la route. Ils retrouveront leurs partisans au Stade Pervical-Molson le 27 août. Un calendrier souhaité par le président Mario Cecchini.

  • Écoutez l'entrevue de Mario Cecchini avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Son souhait est de pouvoir accueillir 7000 spectateurs, soit la capacité maximale possible avec distanciation physique. Si ce n’est pas possible, il se croise les doigts afin qu’il puisse avoir les autorisations nécessaires pour avoir une foule supérieure à 3500 spectateurs.

Cecchini va faire valoir que les matchs seront présentés à l’extérieur et qu’il y a plusieurs portes d’entrée au Stade Percival-Molson.

Au niveau des sports amateurs, les essais olympiques d’athlétisme doivent être présentés à compter du 24 juin à Montréal. Cependant, selon le directeur général de la Fédération québécoise d’athlétisme Marc Desjardins, il est trop tard pour faire des modifications afin de permettre la présence de spectateurs.

Encore la quarantaine

Ce qui dérange le plus, c’est l’exemption de quarantaine obtenue par la LNH pour la demi-finale et possiblement pour la finale de la Coupe Stanley.

Les Golden Knights de Las Vegas arriveront à Montréal sans avoir l’obligation de se soumettre à une quarantaine. Bien sûr, ils devront passer des tests de dépistage.

Une situation qui fait des envieux chez les Alouettes et le CF Montréal. Avant d’amorcer leur camp d’entraînement à compter du 10 juillet, tous les joueurs des Alouettes devront faire une quarantaine de 14 jours, dont sept à la maison.

La quarantaine du fédéral cause des maux de tête encore plus importants aux organisateurs de l’Omnium Banque Nationale. Si les athlètes de l’ATP et de la WTA ne sont pas exemptés de cette procédure, le tournoi n’aura pas lieu.

« On suit les normes et les directives des santés publiques concernées. On attend toujours la confirmation de la Santé publique du Canada quant à l’accueil des athlètes et de la quarantaine, a mentionné le directeur du tournoi, Eugène Lapierre.

«On a eu l’accord des autorités municipales et provinciales, il nous faut maintenant le feu vert du fédéral. Nos discussions se poursuivent sur le nombre de spectateurs autorisés. Il est encore trop tôt pour affirmer que le tournoi va avoir lieu. »

Des exilés

Le CF Montréal est la seule organisation québécoise qui a été obligée de s’expatrier aux États-Unis afin de disputer sa saison 2021.

Avec la majorité de ses joueurs qui sont vaccinés, le club demande depuis longtemps une quarantaine modifiée. De cette façon, l’équipe pourrait revenir à Montréal.

Les joueurs pourraient s’entraîner au Centre Nutrilait tout en pouvant voir leurs familles respectives. Du même coup, ça ouvrirait la porte à des matchs locaux devant des spectateurs au Stade Saputo.

« On n’a pas de contrôle sur la situation. On ne veut pas dépenser trop d’énergie mentale sur le sujet. On joue avec les cartes qu’on nous a données, a affirmé Amar Sejdic plus tôt cette semaine.

« Bien sûr qu’on veut retourner à Montréal et retrouver une vie normale, mais jusqu’à ce qu’on nous donne le OK, on tente de tirer le meilleur de notre situation ici. »

– Avec la collaboration de Dave Lévesque, Richard Boutin et Louis Butcher

Boxe    

HKN-HKO-SPO-WINNIPEG-JETS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-THREE
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Gala 16 juillet à Shawinigan (Eye of the Tiger Management)    
  • Gala 20 août à Montréal (Groupe Yvon Michel)        

Analyse | Les deux promoteurs ont obtenu de bonnes nouvelles avec la possibilité d’avoir des foules de 3500 spectateurs à leurs événements. Par contre, selon les règles sanitaires en vigueur, Eye of the Tiger Management ne pourra pas vendre plus de 1700 billets pour son gala en raison de la capacité assise qui est moins importante qu’au Centre Bell. Pour ce qui de la carte de GYM, qui sera présentée à l’extérieur, Michel va faire la demande pour avoir une foule de 3500 spectateurs. Par contre, comme la distanciation sociale doit être respectée, il est possible que sa demande soit révisée à la baisse. Il sera intéressant de voir la réponse de la Santé publique dans ce dossier. 

Alouettes    

HKN-HKO-SPO-WINNIPEG-JETS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-THREE
Photo d'archives, Agence QMI
  • Premier match : 27 août au Stade Percival-Molson contre Hamilton        

Analyse | Lors de l’annonce de la relance des activités de la LCF, le président des Alouettes Mario Cecchini a mentionné qu’il ne se fixait pas de limite quant au nombre de spectateurs qu’il souhaitait obtenir lors du premier match local. Pour le moment, il doit composer avec une possibilité de 3500 amateurs dans son stade extérieur. Cecchini se croise les doigts pour pouvoir accueillir le double, soit la capacité maximale avec distanciation sociale, même si la première rencontre a lieu avant le 1er septembre. 

Omnium Banque Nationale    

HKN-HKO-SPO-WINNIPEG-JETS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-THREE
Photo d'archives, AFP
  • 9 au 15 août à Montréal et à Toronto   

Analyse | Les organisateurs du tournoi ont fait un pas dans la bonne direction dans les deux dernières semaines. Ils ont obtenu la permission des autorités sanitaires des deux villes et des deux provinces concernées. Selon Eugène Lapierre, il estime qu’il pourra accueillir une foule entre 2500 et 3000 spectateurs dans le Stade IGA en respectant la distanciation sociale. Pour les autres terrains, la capacité assise serait beaucoup plus importante. Par contre, avant de penser à des scénarios, il doit avoir l’approbation finale de la Santé publique du Canada.

CF Montréal    

HKN-HKO-SPO-WINNIPEG-JETS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-THREE
Photo d'archives, USA TODAY Sports
  • Situation actuelle : l’équipe est basée en Floride        

Analyse | La situation du CF Montréal est plus complexe que celle du Canadien et des Alouettes. Avant de penser à des matchs devant des spectateurs, les dirigeants du club de soccer ont plusieurs autres chats à fouetter. Ils doivent d’abord penser à convaincre la Santé publique fédérale de pouvoir voyager entre le Canada et les États-Unis sans avoir à faire de quarantaine. Pour le moment, il n’y a pas d’espoir dans ce dossier avant le mois de septembre dans le meilleur des scénarios.

Sport amateur    

HKN-HKO-SPO-WINNIPEG-JETS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-THREE
Photo d'archives, Didier Debusschère
  • Plusieurs compétitions internationales + Jeux de Tokyo   

Analyse | Les athlètes qui iront aux Jeux de Tokyo le mois prochain ont reçu une bonne nouvelle dans les derniers jours. Étant donné qu’ils auront reçu leurs deux vaccins avant leur départ pour le Japon, ils n’auront pas besoin de se taper une quarantaine de deux semaines à leur retour. Par contre, à Tokyo, ils devront livrer leurs performances sans la présence de spectateurs dans les gradins. On sera loin de la normalité lors des prochains Jeux olympiques. 

Ce qu’ils ont dit...     

Marc Desjardins
Photo courtoisie
Marc Desjardins

« Malgré l’évolution de la situation, il est trop tard pour changer nos protocoles sanitaires. On se considère chanceux de pouvoir tenir les essais olympiques même dans un format réduit. C’est inadmissible que les athlètes doivent respecter une quarantaine à leur retour au pays » 

– Marc Desjardins, directeur général de la Fédération québécoise d’athlétisme


Martin Goulet
Photo courtoisie
Martin Goulet

« Il a fallu que l’équipe féminine parte le plus tard parce qu’on savait qu’elle ne pouvait pas revenir. Nos filles ont dû s’exiler en raison de cette foutue règle de quarantaine. Le voyage de trois mois va coûter 600 000$. Je partage les frustrations des athlètes des différents sports olympiques »

– Martin Goulet, directeur général de Water-polo Canada


Eugène Lapierre
Photo d'archives, Martin Chevalier
Eugène Lapierre

« On s’enligne pour une foule entre 2500 et 3000 spectateurs en respectant la distanciation physique. Quand on fait le calcul, on arrive justement à ce nombre pour le court central, dont la capacité assise est de 12 000 places »

– Eugène Lapierre, directeur de l’Omnium Banque Nationale

À VOIR AUSSI...