/sports/hockey/canadien
Navigation

«On est ici pour gagner» –Dominique Ducharme

Le Canadien a accompli sa première mission en gagnant un match à Las Vegas

Coup d'oeil sur cet article

Les jeux sont loin d’être faits. La série opposant le Canadien et les Golden Knights s’est transformée en un trois de cinq. Néanmoins, il y a un bail que le Tricolore ne s’est pas retrouvé dans pareille position aussi loin dans les séries éliminatoires.

• À lire aussi: Marc Bergevin finaliste pour le trophée Jim Gregory remis au DG de l'année

• À lire aussi: Les défenseurs des Golden Knights seront à surveiller

• À lire aussi: Un nouveau vilain en ville

À ses deux dernières présences en finale d’association, en 2010 et 2014, les Montréalais s’étaient inclinés lors des deux premiers matchs avant de finalement s’inscrire au tableau des victoires.    

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

« On voulait repartir d’ici avec une égalité de 1 à 1. C’est fait. On est en bonne position, mais il y a encore du travail à faire. Maintenant, on s’en vient chez nous », a indiqué Dominique Ducharme, au lendemain du gain de 3 à 2 de sa troupe.

Photo AFP

Cette victoire à Las Vegas n’est pas banale. Les Golden Knights affichent le meilleur dossier à domicile depuis le début des séries. Avant ce revers, ils avaient remporté six de leurs huit matchs à domicile. En saison régulière, ils avaient également très bien fait avec un dossier de 21-5-2.

Paul Byron félicité après avoir  marqué le troisième but du Canadien mercredi.
Photo AFP
Paul Byron félicité après avoir marqué le troisième but du Canadien mercredi.

« Venir chercher une victoire ici, contre une équipe qui joue bien à la maison cette année, avec un building plein, ça prouve qu’on mérite d’être ici et qu’on est ici pour gagner », a ajouté l’entraîneur du Canadien. 

  • Écoutez la chronique sports et société de Jean-François Baril sur QUB radio:  

Du hockey propre ?

Le Centre Bell pourra élargir sa capacité d’accueil à 3500 partisans pour les troisième et quatrième matchs. On est loin des 18 000 spectateurs entassés dans le T-Mobile Arena, mais il faudra faire avec.

« On aimerait avoir le building plein, mais on comprend que la réalité n’est pas la même », a reconnu l’entraîneur du Canadien.

C’est bien beau les partisans, mais si le Canadien venait à s’incliner, il est à espérer qu’on ne se servira pas de cette situation comme excuse. 

D’ailleurs, Ducharme est persuadé que son équipe peut faire encore mieux que ce qu’elle a démontré au cours des deux premiers matchs.

« C’était mieux que lors du premier match, mais il y a encore de la place pour l’amélioration. On veut répéter ce qu’on a fait de bien, mais se mettre au défi d’améliorer les aspects de notre jeu où on a connu plus de difficulté, a-t-il expliqué. On a réussi à le faire contre Toronto et contre Winnipeg. »

  • Écoutez la chronique de Marc-André Perreault, journaliste pour TVA sports affecté à la couverture des Canadiens :

Subtilement, il a également souhaité que les arbitres connaissent un meilleur match. Lorsqu’un collègue a soulevé le fait que les Golden Knights n’avaient écopé d’aucune punition lors du deuxième match, malgré l’intensité de la rencontre, Ducharme a hésité quelques secondes, puis a répondu, sarcastique : « Ils ont joué du hockey propre, hier. Du hockey très propre. »

À VOIR AUSSI: