/lifestyle/food
Navigation

50 bières pour célébrer l’été

Désaltérantes et bien de chez nous

Coup d'oeil sur cet article

Vous le savez déjà : rien de mieux qu’une bonne bière fraîche pour déguster l’été. Ça tombe bien, un grand nombre de brasseries québécoises en proposent d’excellentes pour agrémenter ces moments de bonheur où le travail et la canicule deviennent les derniers de nos soucis. Voici donc 50 bières brassées chez nous dont le profil de saveurs nous rappelle énormément l’été. Certaines sont blondes et délicatement épicées, d’autres proposent surtout de belles petites céréales, certaines explosent de leurs parfums de fruits tropicaux et d’autres encore nous forcent presque à nous lécher les gencives de par leur acidité rafraîchissante. À vous de choisir la catégorie qui vous plaît le plus !

Bières dorées et épicées            

De couleur or scintillant, ces bières tantôt limpides, tantôt voilées se distinguent toujours par le contraste entre la facilité désarmante avec laquelle elles se laissent boire à grande lampée, et la complexité souvent impressionnante des parfums qu’elles dévoilent à nos sens aguichés. Souvent rafraîchissantes, elles manipulent le bac à épices avec un sens du dosage à couper le souffle.

Tête d’Allumette | Zito

Photo courtoisie

Cette Saison légère, citronnée et herbacée propose des saveurs de céréales rustiques (comme le seigle) dans un corps sec et rafraîchissant propice aux terrasses et aux brises du large. La perfection estivale qui transporte tout droit dans le Kamouraska, quoi.


Micro du Lac | Blanche du Lac

Photo courtoisie

Désaltérante comme pas une, cette bière de blé se distingue des autres bières de sa catégorie en juxtaposant son beau blé soyeux à des aromates floraux cueillis dans la région du Lac-Saint-Jean. Un beau bouquet que l’on déguste sans retenue !


La Chouape | Blanche

Photo courtoisie

Depuis plusieurs années, La Chouape de Saint-Félicien nous produit une Blanche à la fois fiable et classique. Sa bouche crémeuse bien que bulleuse et ses pointes citronnées se complètent à merveille et accompagnent le soleil à la perfection.


Isle de Garde | Grisette

Photo courtoisie

De petites bulles fines, des accents de poires juteuses, un coulis de miel, de belles céréales, un poivre de Szechuan même. Tout cela peut être imaginé en portant attention à cette bière de soif des plus délicates.


Auval | Espinay

Photo courtoisie

Une acidité qui rappelle celle du citron, un parfum qui pointe vers les écorces d’agrumes, l’épicé du poivre vert et un pain au levain... Tout est en place pour une dégustation hyper confortable, juste assez raffinée pour accompagner la salade ou la guédille du moment.


 

Saint-Pancrace | Saison des Dunes

Photo courtoisie

Quelle belle harmonie entre les notes épicées des ferments typiques au style Saison belge et celles partagées par le poivre des dunes de la Côte-Nord. Qui plus est, les houblons herbacés et la texture douillette rajoutent au plaisir !


Menaud | Grisette

Photo courtoisie

Derrière les étiquettes simples et rafraîchissantes de Menaud se cachent des bières pas si simples, mais dans ce cas-ci bien rafraîchissantes. Ses ingrédients locaux, dont l’épinette noire, lui confèrent des angles citronnés simplement adorables. 


 

Charlevoix | Blanche

Photo courtoisie

La brasserie Charlevoix fait office de grand maître entre autres pour ses interprétations de classiques belges, dont sa Blanche qui a porté différents noms, mais a toujours affiché une grâce et un équilibre hors pair. Vos plateaux de fruits de mer n’en reviendront pas.


À l’abri de la Tempête | Belle Saison

Photo courtoisie

 À chaque dégustation, la combinaison de fleurs et d’herbes des Îles de cette Belle Saison nous fait rêver à un aller simple pour les Îles-de-la-Madeleine. Sèche et résolument épicée, elle accompagne à merveille les plats asiatiques.


 

La Mouche | Muddler

Photo courtoisie

Rafraîchissante comme les berges de la Côte-Nord, cette bière de soif dorée présente de belles saveurs délicatement miellées et herbacées voguant vers une finale sèche accentuée par quelques subtilités fruitées. Le bonheur dans la simplicité !


 

Mille Îles | Blonde Belge

Photo courtoisie

L’évolution de céréales aux notes presque biscuitées vers une finale sèche et bulleuse de cette bière me fascine. On peine à comprendre le phénomène alors que des arômes fruités et poivrés complémentent l’expérience avec un sens de l’équilibre naturel.


L’Apothicaire | Blonde Belge

Photo courtoisie

Des céréales miellées, des accents d’orange et des notes fermentaires à peine bonbon parfument cette bière complexe et rafraîchissante. Une belle petite rondeur se pointe avant la sécheresse finale et son amertume épicée rappelant le poivre blanc.


 

Le Castor | Citra Weisse

Photo courtoisie

Pour une raison que l’on ignore, cette bière fait peu parler. Pourtant, sa dégaine aromatique rivalise avec les IPA juteuses à la mode. Parallèlement, son corps soyeux avec un côté gras contraste habilement avec sa finale rafraîchissante à souhait. Si ce n’est pas de l’art, je ne sais pas ce que c’est.


Robin | Grisette d’épeautre

Photo courtoisie

Les bières assemblées à Waterloo par Robin n’ont rien à envier à personne. Absolument personne. Cette grisette peut être interprétée comme une bière d’entrée de gamme dans leur collection. Elle n’en est pas moins élégante, bulleuse, citronnée, épicée et rafraîchissante. À moins de 5 % d’alcool, difficile d’imaginer plus de saveur.


 

Dunham | Saison Rustique

Photo courtoisie

Une des bières les plus disponibles de la brasserie Dunham qui excelle dans l’élaboration de bières complexes, fruitées, poivrées et bulleuses. Aussi habile pour combler les soifs que polyvalente à table, elle constitue une belle valeur qualité-prix en rivalisant avec les meilleures bouteilles de bière du monde. Rien de moins.

Bières fruitées et acidulées           

Leur profil de saveurs varie des bonbons surs aux vins rouges vifs et fruités, les bières fruitées et acidulées sont remarquables aussitôt qu’elles dévoilent leurs robes tantôt rosées, tantôt violettes, voire jaune soleil. On fait difficilement plus estivale, certaines rappellent carrément la limonade tandis que d’autres étonnent par leur complexité désarmante. 

Albion | 12 Bushels

Photo courtoisie

Cette bière vineuse, citronnée, sèche et effervescente est éminemment facile à boire, d’autant plus que son élégante acidité est juxtaposée à une finale feuillue délicatement amère. Son caractère unique rappelle autant un bon vin nature qu’une bière élégante et rustique.


 

La Ferme | Sure Camerise

Photo courtoisie

Ce superbe véhicule pour la camerise est le terreau de saveurs terreuses, fruitées et acidulées, le tout sous une belle couleur rouge violacé. Sèche et gazéifiée de façon naturelle, elle met en valeur le meilleur de chez nous.


 

Le Temps d’une Pinte | Rosie

Photo courtoisie

Un grand bonheur de boire une bière surette mettant en valeur autant ses fruits juteux que ses ferments acidulés. Des saveurs de fruits des champs se mélangent à d’autres plus tropicales afin de créer une bière de blé haute en couleur.


Pit Caribou | Gose IPA Barachois

Photo courtoisie

Son acidité et ses houblons aux notes d’agrumes se veulent en totale harmonie avec le parfum subtil de la coriandre et la pointe salée de cette Gose remodelée. Sèche, effervescente, aromatique, c’est le ceviche de l’univers de la bière.


 

Trèfle Noir | Gosebuster

Photo courtoisie

Aucune raison d’avoir peur de cette bière acidulée et désaltérante. Même que sa touche saline nous force presque à revenir sans cesse vers une autre petite canette. Évidemment, les sandales sont de mise lorsqu’en présence de telles saveurs citronnées et surettes !


La Pécheresse | Miss Ghost

Photo courtoisie

Ce petit chef-d’œuvre de La Tuque démontre une maîtrise parfaite de ses aromates alors qu’un poivre bien dosé s’intensifie très légèrement à chaque gorgée aux côtés du fruité de la lime et de son acidité. Bonheur et créativité gustative sont au rendez-vous !


 

La Confrérie | Soif d’été

Photo courtoisie

Attention : alerte à l’originalité. Cette bière à la base sure est composée de moût de pommes et inclut une macération de zestes de limes et citrons. Comme le nom le laisse présager, votre soif n’y survivra pas, épongée par ses arabesques d’agrumes acidulés.


 

Griendel | Rose des Vents

Photo courtoisie

Cette belle bière rosée doit sa robe aux framboises qui entrent dans sa confection. Très légère et véritable coupe-soif, elle nous donne envie à chaque gorgée de nous exclamer d’un bien senti : « Ça fait vraiment la job ! »


La Souche | Gose Vie Sale

Photo courtoisie

Toute douce et tout en limette, cette bière acidulée se veut extrêmement désaltérante. Qui plus est, elle prouve hors de tout doute qu’une bière peut mettre en valeur des aromates autres que le houblon tout en gardant des niveaux de raffinement rafraîchissants.

Bières céréalières rafraîchissantes          

Les vins allemands de l’univers de la bière, les lagers céréalières, mettent en valeur les ingrédients de base sans artifice davantage que n’importe quelle autre famille de bière. Les amateurs de pain artisanal les apprécient pour leurs textures maltées bien développées, de même que, souvent, la pureté de leurs parfums, sans exubérances fruitées ou épicées. Des bières qui goûtent la bière, bref.

Silo | Chabanel

Photo courtoisie

Voilà une lager idéale aux pique-niques, capable même de développer des saveurs de croûte de baguette, assis dans l’herbe entourés de fleurs, avec quelques charcuteries poivrées à partager. De toute beauté.


 

Hopfenstark | Helles

Photo courtoisie

Nous sommes depuis longtemps habitués à l’excellence de la brasserie Hopfenstark. N’empêche, tremper les lèvres dans leur Helles constitue l’une des plus véritables incursions en Bavière qu’il nous est possible d’obtenir au Québec : la définition même du pain liquide.


 

11 comtés | De houblon et d’eau fraîche

Photo courtoisie

Comme le nom l’indique, cette bière n’essaie pas de réinventer la roue. Des céréales blondes rappelant la mie de pain avec des houblons herbacés sans exagération. Pourquoi diantre avons-nous toujours envie d’en boire une deuxième aussitôt la première terminée ? Serait-ce là le secret de quelque chose comme une grande bière ?


Vrooden | Nuit de Munich

Photo courtoisie

Cette lager brune avec ses notes grillées presque rôties étale un bel amalgame de boulangerie sur vos papilles. D’aucuns préféreront probablement sortir leurs canettes lors de soirées plus fraîches, mais qu’importe, il y a toujours de la place pour une lager exécutée de main de maître.


 

Avant-garde | Jet Set

Photo courtoisie

Malgré son nom mondain, cette Jet Set est on ne peut plus abordable. On craque pour ses malts douillets et ses houblons aux angles floraux et citronnés. Du boulot impeccable de brasseurs rigoureux.


La Fabrique | Matane Pilsen

Photo courtoisie

Nous venant tout droit de Matane, cette délicieuse Pilsner nous surprend avec ses céréales rappelant le biscuit miellé, mais c’est surtout sa texture qui assèche et rafraîchit à chaque fin de gorgée qui donne envie d’y replonger aussitôt qu’on baisse le coude.


Sutton | Hors-Route 

Photo courtoisie

Des céréales dorées comme la croûte d’une baguette sortant du four, des houblons aux allures de fines herbes, des ferments à peine poivrés dans une texture moelleuse... Décidément, tout est là dans cette Pilsner revisitée pour désaltérer le plus exigeant des dégustateurs.


Grange Pardue | Barouche du Craig

Photo courtoisie

Un pain grillé juste à point, nous titillant avec des pointes quasi rôties, presque fruitées et des parfums envoûtants de noisettes. Voici une lager de haute voltige, à la fois complexe, riche et rafraîchissante comportant toujours cette connotation rustique propre à la maison.


 

Mellon | Good Kölsch, Mad City

Photo courtoisie

Cette nouvelle brasserie montréalaise aux frontières de Villeray et de La Petite-Patrie donne déjà vie à de superbes bières de soif. Leur Kölsch, bien que pas une lager au sens puriste du terme, étale de belles céréales moelleuses ainsi qu’une délicate touche de houblons herbacés. Parfait pour leur nouvelle terrasse !


 

Moulin 7 | Mineur

Photo courtoisie

Une autre Kölsch, intruse qui a bien sa place dans l’univers des lagers. Celle-ci juxtapose des notes de pain au levain à des notes fruitées qui révèlent sa fermentation à plus haute température.


Dieu du Ciel ! | Sentinelle

Photo courtoisie

Eh oui, encore une Kölsch, on salue les brasseurs qui brassent ses petites merveilles originaires de l’ouest de l’Allemagne. Celle de Dieu du Ciel! s’est rapidement hissé vers les sommets des ventes de la populaire microbrasserie. Pour cause : rafraîchissante, épurée, élégamment fruitée et sèche, elle épouse même les soifs les plus coriaces.


 

5e Baron | Des Moines

Photo courtoisie

Cette lager blonde est à la bière ce que la baguette est au pain. Fraîche, moelleuse, facile d’approche et capable d’accompagner de nombreux repas ou de simples moments entre amis sur une terrasse. Un délicieux exemple du populaire style allemand qu’est la Helles.


 

Harricana | 89 Pilsner Bohémienne

Photo courtoisie

Le houblon Saaz de la République tchèque développe des parfums de fines herbes et de poivre blanc sur les céréales soyeuses de cette lager authentique et croustillante. Difficile de ne pas s’en ouvrir une deuxième canette !


L’Amère à Boire | Cerna 

Photo courtoisie

La première lager d’inspiration tchèque conçue à Montréal demeure peut-être la plus authentique du lot. Des malts d’orge miellés à l’image de ce qui se fait de mieux en Tchéquie, une gazéification moelleuse, des accents de fines herbes et une finale délicieusement persistante. Un classique.

IPA aux houblons tropicaux         

On les apprécie pour leurs parfums envoûtants et exotiques qui nous font voyager. Ces petites bombes aromatiques ont envahi les tablettes des détaillants spécialisés au cours des dernières années, et pour cause, les amateurs se les arrachent. Savoureuses et racoleuses, elles ne laissent personne indifférent, mais méritent d’être conservées au froid en ces périodes caniculaires.

Maltstrom | IXPL des Prairies

Photo courtoisie

Il y a quelques années, Maltstrom a frappé un grand coup avec la sortie de cette lager dénaturée aux arômes d’agrumes et de fruits tropicaux éclatants. Elle constitue toujours une valeur sûre aujourd’hui malgré les dizaines de bières éphémères qui ont tenté de s’en rapprocher.


 

Hermite | IPA Américaine de la Côte Ouest

Photo courtoisie

Avant que les NEIPA n’envahissent les tablettes, IPA souvent rimait avec amertume appuyée, voire déchirante. L’Hermite nous propose cette bière avec des arômes certes plus modernes, mais qui constitue néanmoins un agréable clin d’œil à une époque révolue qu’il fait toujours plaisir de revisiter.


Ras L’Bock | Bam Bam

Photo courtoisie

Le corps onctueux de cette NEIPA propose une panoplie d’agrumes et de gingembre avant de mener le palais vers des notes de poivre vert en finale. Une mémorable variation sur le thème de la IPA moderne !


Bas Canada | Los Tabarnacos

Photo courtoisie

Explosion de parfums tropicaux ici, de la mangue au fruit de la passion et à l’ananas. Sa texture est crémeuse à souhait, enveloppant la discrète finale sapinée dans une sensation de lait frappé au houblon.


 

Nouvelle - France | IPA de la Nouvelle-France

Photo courtoisie

Cette NEIPA particulièrement juteuse, protéinée et ronde symbolise à elle seule le remarquable renouveau qui s’est opéré à la brasserie Nouvelle-France depuis quelques années. Le salon de dégustation rustique contraste habilement avec le modernisme absolu des créations les plus récentes. À visiter cet été.


 

Monsregius | IPA Cuvée Extra-Brut

Photo courtoisie

Là où les IPA modernes appuient parfois trop fort sur le bouton de la sucrosité, cette Extra-Brut de la brasserie de Saint-Bruno prend le cheminement inverse et nous offre une expérience d’une sécheresse incomparable, accentuée par des bulles d’un niveau presque champenois. Résultat, moins de calories, mais des arômes aussi exotiques.


 

Noctem | Catnip

Photo courtoisie

Cette IPA bien moderne est la bière phare de cette brasserie à l’ascension remarquable. Ses arômes de fruits tropicaux sont aussi exubérants que les exemples extrêmes du style, mais son niveau de sucrosité montre une belle retenue et son amertume posée la rend très facile à boire pour une IPA moderne. Toujours parmi les meneuses du style. 


 

La Barberie | Ogunquit 3000 

Photo courtoisie

On aurait dit un jus de fruits exotiques propice aux déjeuners près de la plage tellement les houblons de cette IPA développent des arômes d’ananas, d’orange et de mangue. Aussi relaxante que délicieuse, cette bière !


Emporium | Goon 

Photo courtoisie

Fruit de la passion, pamplemousse, ananas, alouette ! Tous ces fruits sont évoqués par les houblons du Nouveau Monde utilisés généreusement dans cette IPA veloutée parfaite pour agrémenter chaque plongeon dans la piscine.


 

Siboire | Presta 

Photo courtoisie

L’intrusion récente de la brasserie Siboire dans la distribution de bières en canette mérite d’être soulignée à grands coups de marqueur dans les agendas de tous les amateurs d’IPA juteuse et fruitée. Toutes leurs créations trônent au sommet du style, la Presta étant un exemple particulièrement réussi et disponible.


 

Ayawan | Monde de Fées

Photo courtoisie

Cette toute petite brasserie des Laurentides frappe fort avec cette bière désaltérante à mi-chemin entre la IPA du Nouveau Monde et la bière de blé toute délicate. Le parfum rappelle autant les agrumes que ceux d’une IPA, mais le dosage est raffiné et le corps sec, rendant le tout très facile à boire à grandes lampées.


 

Les Grands Bois | Superpause

Photo courtoisie

 Costumes de bain et glissades d’eau sont de mise pour apprécier cette excellente IPA moins forte en alcool que la moyenne du style. Ses accents de fleurs de sureau, d’ananas et de résines de conifères évoluent dans une texture digeste propice aux chaudes journées d’été.