/news/coronavirus
Navigation

Deuxième dose: les pharmacies de Sherbrooke inondées d'appels

Coup d'oeil sur cet article

Depuis une semaine, les pharmaciens de Sherbrooke sont débordés d'appels de gens qui cherchent désespérément à devancer leur deuxième dose.

• À lire aussi: COVID-19: les règles resserrées dans toutes les unités d’oncologie du Québec

• À lire aussi: COVID-19: une première unité de vaccination mobile en Estrie

Rien ne sert d'appeler si ce n'est pas votre lieu original de vaccination.

Pour ceux dont c'est le cas, le pharmacien communiquera avec vous afin de vous donner un nouveau rendez-vous.

Au Familiprix Allan Haddad, rue King Est, qui recevait aujourd'hui 140 doses du vaccin Moderna, des employés tentaient de joindre le plus grand nombre possible de clients.

Pour les pharmaciens propriétaires, l'exercice n'est pas simple et l'organisation est complexe, surtout à l'aube des vacances.

À plus forte raison, ils ont techniquement 30 jours pour administrer les doses à partir du moment où ils les reçoivent.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.