/weekend
Navigation

L’anxiété expliquée en douceur aux enfants

Lobbe 0619
Photo courtoisie, Julie Artacho Catherine Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

La comédienne et animatrice Catherine Trudeau présente son deuxième album jeunesse qui traite tout en douceur et avec originalité de l’anxiété chez les enfants. Inspirée de son ami Simon Boulerice et d’un morceau de saumon fumé oublié sur le comptoir, l’histoire de Ma vie avec un saumon fumé est bien plus que celle d’un simple mal de ventre d’indigestion...

Catherine, pourquoi un titre d’album aussi farfelu pour traiter d’un sujet sérieux ?

L’impulsion du saumon fumé laissé sur le comptoir qui a été avalé et qui a donné mal au ventre est venue rapidement, dès les premières lignes de mon livre. Pour le titre, au départ, je pense que c’était une blague et la blague est restée, parce qu’on trouvait ça trop drôle et bon. On en parle beaucoup du titre, d’ailleurs ! Ma vie avec un saumon fumé c’est, en fait, la vie avec cette pensée qui nous habite tout le temps d’avoir peur de tout, ou d’imaginer le pire dans toute circonstance.

Comme le petit Simon qui raconte toutes les fois où son mal de ventre marche main dans la main avec lui.

On aurait pu croire que vous êtes une grande amatrice de saumon fumé !

(Rires) Ah, même pas ! L’histoire m’est venue d’un statut Facebook de mon ami Simon Boulerice qui s’est informé, après avoir oublié un restant de saumon fumé sur le comptoir le matin, s’il pouvait le manger sans s’empoisonner.

Personnellement, étiez-vous une enfant anxieuse ?

Oui, mais à ce moment de ma vie, je ne le nommais pas ainsi... Dans les années 1980, l’anxiété n’était pas vraiment un mot à la mode ! J’étais timide, prudente, craintive. Je n’étais pas une « essayeuse » ; je ne voulais pas aller dans les camps ni m’éloigner de ma famille. Tout ce qui allait me mettre en position de déséquilibre ou d’inconfort, je ne voulais pas aller là. Étrangement, aujourd’hui, le métier que j’ai est tout sauf du confort et de l’équilibre !

Vous êtes déjà bien occupée en tant que comédienne, animatrice et chroniqueuse ! Pourquoi avoir ajouté la littérature jeunesse à tout ça ?

En fait, l’écriture arrive quand tout le reste est en pause. Je suis en tournage, donc très occupée jusqu’à la fin juin, mais ensuite, je suis en congé pour juillet. Ça laisse le canal ouvert, je demeure libre ; ma tête est libre, mon agenda est libre et c’est là que l’écriture arrive ! L’écriture, pour moi, est née d’un besoin de continuer de créer.

Complétez la phrase : ma vie avec un saumon fumé, c’est...

Une belle vie ! Je l’ai encore avec moi, mon saumon fumé, toujours ! C’est ce qui fait la personne que je suis... C’est mon anxiété ou mon inquiétude ou mes doutes. C’est notre anxiété qui nous pousse au-devant et nous apprend à réagir différemment, à nous dépasser. Voilà ! Moi, ma vie avec un saumon fumé elle est unique parce que j’ai ce saumon à mes côtés. Je ne l’ai pas remis à l’eau, le mien, contrairement au personnage de mon histoire (rires) !

Ma vie avec un saumon fumé<br/>
Catherine Trudeau<br/>
illustrations de Maurèen Poignonec<br/>
Les Éditions de la Bagnole<br/>
48 pages, dès 4 ans
Photo courtoisie
Ma vie avec un saumon fumé
Catherine Trudeau
illustrations de Maurèen Poignonec
Les Éditions de la Bagnole
48 pages, dès 4 ans