/news/coronavirus
Navigation

États-Unis: un membre démocrate du Congrès propose d’ouvrir unilatéralement la frontière aux Canadiens

STOCKQMI-COVID-19
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Déçu par le gouvernement fédéral qui a reporté une nouvelle fois l’ouverture de la frontière américaine, un élu démocrate de l’État de New York n’en peut tout simplement plus et propose à la Maison-Blanche de rouvrir la frontière unilatéralement pour les Canadiens.

• À lire aussi: Deux villes voisines attendent impatiemment la réouverture de la frontière canado-américaine

«Lorsque vous fermez la frontière au milieu d’une saison touristique pour une deuxième année consécutive, cette situation blesse à la fois les Canadiens et les Américains», a souligné Brian Higgins en entrevue avec CTV News, dimanche.

Ce dernier dénonce le fait qu’aucune information ne filtre sur le plan de la réouverture de la frontière, le gouvernement canadien se contentant d’affirmer qu’il «fait tout en son pouvoir» pour permettre une réouverture progressive de la frontière.

Vendredi, le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, avait annoncé sur son compte Twitter que la frontière entre le Canada et les États-Unis et les restrictions sur les voyages internationaux étaient prolongées jusqu’au 21 juillet prochain. Justin Trudeau avait déclaré plus tard dans la journée que le Canada devait atteindre le seuil de 75% de la population ayant reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19 et de 20% qui serait complètement vaccinée avant d’assouplir les mesures, un stade pourtant atteint au cours de la fin de semaine.

«Avec la LNH qui obtient une exemption de voyage non basée sur la science ou les données, c’est une gifle pour les familles qui sont séparées depuis 15 mois, pour les personnes qui n’ont pas pu visiter, profiter, entretenir leurs propriétés au cours des 15 derniers mois, et ce n’est pas bon en ce qui concerne les relations américano-canadiennes», a souligné M. Higgins.

Beaucoup de pression sur Trudeau

L’élu américain n’est pas le seul à mettre de la pression sur le gouvernement canadien pour que la frontière soit rouverte. Le 2 juin dernier, les libéraux fédéraux Nathaniel Erskine-Smith et Wayne Esther avaient joint leurs voix pour mettre de la pression sur leur chef pour la réouverture de la frontière.

«Il est temps pour nos gouvernements d’écouter les experts et de partager un plan basé sur des faits pour réunir les familles, reprendre les opérations normales à la frontière et restaurer nos économies interconnectées», avaient plaidé les trois élus dans une lettre conjointe.

Jeudi, le président de Shopify, Harley Finkelstein, a partagé son avis sur la situation sur Twitter. «C’est la mauvaise décision. Les effets pour le Canada sont énormes. Nous devons ouvrir immédiatement la frontière aux voyageurs entièrement vaccinés», a-t-il indiqué.

Le président et chef de la direction du Conseil canadien des affaires, Goldy Hyder, a déclaré de son côté que la prolongation est «extrêmement décevante» et démontre un manque de préparation.

«Nous savions que ce jour allait arriver où de plus en plus de gens seraient vaccinés et ils voudront savoir quels sont les avantages de cette vaccination», a-t-il déclaré en entrevue à CTV. «L’utilisation d’expressions comme “nous travaillons” est très préoccupante, et elle érode la confiance du public et celle des entreprises», a-t-il ajouté.

À voir aussi 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres