/news/society
Navigation

Fusillades: la mairesse Plante toujours préoccupée

Fusillades: la mairesse Plante toujours préoccupée
Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les fusillades continuent de faire les manchettes, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, s’est dite «préoccupée» par la situation qui prévaut présentement sur le territoire de la métropole.

• À lire aussi: Des coups de feu tirés dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel-Parc-Extension

• À lire aussi: Deux hommes atteints par balle à Montréal-Nord

«Notre but est de rassurer la population comme quoi le SPVM (Service de police de la Ville de Montréal, ndlr), la Ville de Montréal et l’ensemble des acteurs, on est déterminé à assurer un milieu de vie sécuritaire pour tous les citoyens», a déclaré Mme Plante.

Fusillades: la mairesse Plante toujours préoccupée
Photo Agence QMI, Félix Lacerte-Gauthier

Dimanche soir encore, trois autres incidents impliquant des armes à feu sont survenus dans le nord-est de l’île, incluant une fusillade au cours de laquelle deux hommes ont été atteints par balle.

Pour Mme Plante, la solution passe notamment par une plus grande présence des effectifs policiers. Elle a ajouté être en discussion avec la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, afin d’augmenter les effectifs de l’équipe dédiée à la lutte contre le trafic d’armes (ELTA).

  • Écoutez la chronique du journaliste Félix Séguin à QUB radio

«La réponse – bien sûr, le SPVM est mieux placé pour parler de ses effectifs –, c’est d’assurer qu’il y ait une présence constante et accrue, plus le travail de fond de l’ELTA. On commence à avoir une bonne capacité d’action», a ajouté Mme Plante.

La mairesse de Montréal est également revenue sur l’idée d’avoir des caméras portatives sur les agents du SPVM, expliquant être en collaboration avec le gouvernement et le système judiciaire à ce propos. «Je ne veux plus qu’on ait un projet pilote qui tombe à plat. Je veux quelque chose qui se tient, qui est solide», a-t-elle souligné.

À VOIR AUSSI | Des fusillades préoccupantes dans Rivière-des-Prairies depuis deux ans